L’ONU DÉNONCE L’EXPULSION DES ROMS À LA COURNEUVE

LA COURNEUVE C’EST PAS LA FÊTE POUR TOUTE L’HUMANITÉ

Le

À l’heure où la Fête de l’Humanité démarre au parc de la Courneuve, le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU condamne le gouvernement français pour sa « politique systématique d’expulsion de force des Roms » et dénonce « une politique punitive et destructrice » en ajoutant « il semble que ces expulsions forcées deviennent une politique nationale ».

Voilà une dénonciation qui rejoint et renforce les analyses d’Éric FASSIN ici même en juin dernier et que nous vous invitons à revoir (Éric Fassin, une politique de la race, 16’49)

Eric Fassin : Roms, une politique de la race
par Là-bas si j'y suis

Éric FASSIN sera notre invité dimanche à 13:30 sur notre stand à la Fête de l’ Humanité, L’HUMA SI J’Y SUIS (voir tout le programme !)

Dans son communiqué, L’ONU dénonce l’évacuation du SAMARITAIN, l’un des plus vieux bidonvilles Rom de France, le 27 août dernier à La Courneuve (93). Malgré une pétition des habitants (38 000 signatures), l’ intervention de personnalités comme Jacques Toubon ou Monseigneur Gaillot, la mobilisation de Médecins du Monde, de la Fondation Abbé Pierre, d’Amnesty International, etc... Malgré des propositions de solutions concrètes, au petit matin, douze cars de CRS furent envoyés pour évacuer les 80 familles du camp.

Gilles POUX, le maire PCF de La Courneuve qui assume avoir demandé cette évacuation, a dénoncé « l’État qui laisse les municipalités gérer seules ces problèmes ». Le Front National a exprimé son soutien au maire communiste. Pour les associations de soutien aux Roms, ce nettoyage s’inscrit dans la préparation de la conférence sur le climat, COP 21, qui aura lieu sur cet emplacement du 30 novembre au 11 décembre prochain.

Les Roms se retrouvent donc les victimes imprévues du changement climatique !

Pour protester contre l’absence de solution pérenne d’hébergement, des Roms ont installé leur campement sur le parvis et dans les jardins de la mairie de La Courneuve, pas loin de la fête de l’Humanité, où est présentée une grande expo de photos sur les Roms. En photo oui, mais pas en vrai dans mon jardin.

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Tchernobyl, c’est notre paradis ! Avec les derniers habitants de la zone interdite Les joyeux fantômes de Tchernobyl Accès libreÉcouter

Le

Elles préféraient rester dans la zone contaminée plutôt que de quitter leur maison. Des centaines de milliers d’habitants furent évacués de gré ou de force dans une zone de 30 km après la catastrophe du 25 avril 1986. Mais ces quelques femmes avaient voulu rester, malgré dénuement et abandon.

Environ 700 irréductibles, les SAMOSELY, survivaient ainsi dans la zone la plus contaminée par la radioactivité dans le monde, 2 600 km2, devenue aujourd’hui un « parc involontaire » où se développent une faune et une flore étranges, avec toujours ces habitants tenaces depuis trente ans. (...)

LE GRAND PROCÈS DE MACRON [INTÉGRAL] AbonnésVoir

Le

Et voici les vidéos tant attendues du grand procès public d’Emmanuel Macron. Avec le procureur Frédéric Lordon, le juge Daniel Mermet, les avocats de la défense Christophe Clerc et Jean-Marc Daniel et des témoins prestigieux, comme François Ruffin, Juan Branco, Mathilde Larrère, Didier Porte, Aurélie Trouvé, Marion Esnault, Arié Alimi, Taha Bouhafs… Macron sera-i-il condamné ?

Il y a 50 ans, assassinat de Martin Luther King. Entretien de Daniel Mermet avec l’historienne Sylvie Laurent Martin Luther King, l’insurgé AbonnésVoir

Le

Aseptisé, édulcoré, récupéré, Martin Luther King n’est pas seulement celui qui a fait le rêve de la fraternité entre les enfants du bon Dieu américain. Toute une partie de son combat social et radical a été passé sous silence. À l’occasion du cinquantième anniversaire de son assassinat, le 4 avril 1968, par un partisan de la ségrégation raciale, voici un entretien avec Sylvie Laurent, historienne, auteure de Martin Luther King. Une biographie intellectuelle et politique (Seuil, 2015).