Dans toutes les bonnes salles de cinéma à partir du 18 janvier, un film dont LÀ-BAS est partenaire

« La Cigale, le corbeau et les poulets » : le nouveau film de l’équipe de « Merci Patron ! »

Le

La cigale, le corbeau et les poulets (B.A.)
par lesmutins.org

L’HISTOIRE. Ils se rassemblent à La Cigale, un bureau de tabac. Ils publient une gazette, La Commune. Des balles de 9 mm et des lettres de menaces sont envoyées au président de la République. Ils sont accusés d’être le corbeau. Ils sont poursuivis par tous les poulets anti-terroristes de France. Mais pourquoi eux ?

C’est l’histoire invraisemblable d’une farce juridique qui aura inquiété jusqu’à l’Élysée et fait débouler l’élite de la police anti-terroriste dans un petit village de l’Hérault où une bande de villageois, aux gabarits plutôt Obélix qu’Astérix, résistent. Ces drôles de zouaves ont très bien compris que la démocratie, ce n’est pas comme les piles, elle ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Une fable de la France d’aujourd’hui.


LE BOUCHER (extrait du film) :
La cigale, le corbeau et les poulets (extrait) : LE BOUCHER
par lesmutins.org
un film de Olivier AZAM 
réalisé avec la complicité de Laure GUILLOT
produit et distribué par Les Mutins de Pangée
en partenariat avec LÀ-BAS SI J’Y SUIS, L’HUMANITÉ et LES AMIS DU MONDE DIPLOMATIQUE
sortie nationale au cinéma le mercredi 18 janvier 2017
Pierre BLONDEAU (photo : Grégory SALOMONOVITCH)

À (RÉ)ÉCOUTER

- le reportage de François RUFFIN qui a inspiré le film, dans notre émission du 16 septembre 2009

- notre émission en direct depuis la Fête de l’Huma 2016, avec l’équipe du film : le réalisateur Olivier AZAM, et deux des acteurs de cette histoire, Pierre BLONDEAU et Jean OREGLIA :

#LHumaSiJYSuis2016 : La Cigale, le corbeau et les poulets
journaliste : Daniel MERMET
réalisation : Jérôme CHELIUS, Franck HADERER et Sylvain RICHARD
préparation : Jonathan DUONG, Marie GALL et Sylvie COMA
Jean OREGLIA (photo : Grégory SALOMONOVITCH)

Une projection-débat de chez vous ? Vérifiez en cliquant ici :

Samedi 21 janvier – À 21h au cinéma Le Molière à Pézenas
En présence de Pierre Blondeau (le buraliste) et Jean-Michel (Responsable de l’organisation secrète de la 4ème internationale des Hauts cantons).

Dimanche 22 janvier – À 14h30 et à 17h à Saint-Pons-de-Thomières au cinéma Le Star
En présence de Pierre Blondeau (le buraliste et écrivain public), de Jean-Louis ("le Loyal") et des Saint-ponais qu’on voit dans le film…

Dimanche 22 janvier – À 16h55 au cinéma Espace Espace St-Michel à Paris
En présence du réalisateur Olivier Azam et de Jeannot Oréglia (dit le Suisse) et Maax (le barde) de la bande de la Cigale.

Lundi 23 janvier – À 20h15 au cinéma Le Jean Gabin à Argenteuil
En présence du réalisateur Olivier Azam et de Jeannot Oréglia (dit le Suisse) et Maax (le barde) de la bande de la Cigale.

Mercredi 25 janvier – À 20h30 au cinéma Alain Resnais à Clermont-l’Hérault
En présence de Pierre Blondeau (le buraliste) et Jean-Michel (Responsable de l’organisation secrète de la 4ème internationale des Hauts cantons).

Jeudi 26 janvier 2017 – À 20h au cinéma Espace Saint-Michel à Paris
En présence de Daniel MERMET, en partenariat avec Là-bas si j’y suis.

Vendredi 3 février 2017 – Projection-débat à 21h15 au Cinémassy à Massy
En présence de Daniel MERMET, en partenariat avec Là-bas si j’y suis.

Toutes les avant-premières sur le site du film en cliquant ici.
Le réalisateur Olivier AZAM et le musicien MAAX (photo : Grégory SALOMONOVITCH)

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Voir aussi

Toutes les infos sur le site officiel du film : lacigale-lefilm.fr

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DÉLIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

Un cours d’Autodéfense intellectuelle pour l’été Apprenez la langue de l’adversaire avec Olivier BESANCENOT AbonnésVoir

Le

Ne dites pas « cotisations sociales », dites « charges sociales », ne dites pas « vagues de licenciement », dites « plan de sauvegarde de l’emploi », ne dites pas « guichetier », dites « chargé de clientèle ». On connaît quelques-unes de ces entourloupes langagières, mais on ne mesure pas assez comment cette perversion du langage contamine les esprits et nous fait avaler l’idéologie dominante à notre insu. Contre cette violence verbale, Olivier Besancenot publie un Petit dictionnaire de la fausse monnaie politique.

[Extrait VIDÉO 08’58 + entretien RADIO 59’30]

Humanité et fermeté sont les deux mamelles de la France AbonnésVoir

Le

« C’est un projet de loi totalement équilibré. » Voilà comment le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb défend son projet de loi « Asile et immigration ». Pourtant, une trentaine d’associations ont déjà dénoncé une circulaire que le ministre de l’Intérieur souhaite maintenir : ce texte, signé par les ministres Gérard Collomb et Jacques Mézard, demande aux fonctionnaires de l’Office français de l’immigration et de l’intégration de vérifier la situation administrative des immigrés dans les centres d’hébergement d’urgence.

Aude Lancelin reçoit Arthur Messaud, de la Quadrature du Net Google et Facebook contre la démocratie AbonnésVoir

Le

Difficile de mobiliser les citoyens sur la question de la protection des données personnelles, ou des dangers que font courir aux libertés publiques des géants du web comme Google ou Facebook. C’est ce que tente de faire La Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, qui intervient depuis 2008 dans les débats concernant la liberté d’expression, le droit d’auteur, ou encore de la régulation des télécoms.

Travailler beaucoup moins, beaucoup mieux. SANS EMPLOI (Raphaël Liogier) Revenu universel ? Le POUR AbonnésÉcouter

Le

Vous hésitez entre Macron le révolutionnaire et Valls le révolté ? Voici un peu d’air frais pour vous sortir de ce captivant dilemme, un air de retour du droit à la paresse. Car, oui, nous en faisons de plus en plus en en faisant de moins en moins. C’est une constante dans l’histoire, de l’invention de la roue jusqu’à la révolution numérique, nous avons cherché à nous libérer de la torture du travail.

Aujourd’hui, pour la première fois dans l’histoire, nous produisons suffisamment de richesses pour satisfaire tous les besoins humains. Une excellente nouvelle, non ?