LÀ-BAS à la Fête de l’Huma : la guerre des idées continue !

Le

Rencontres, débats, musiques, surprises. Rendez-vous samedi 16 et dimanche 17 septembre à la Fête de l’Humanité, halle Léo Ferré, à partir de 11h. Quatorze heures d’émissions en public, diffusées en direct et en accès libre sur la-bas.org.

AU PROGRAMME :

SAMEDI 16 SEPTEMBRE

- 11h : dans les archives photo de l’Humanité. Avec Danielle Tartakowsky, historienne, et Gérard Mordillat, cinéaste, écrivain

- 12h : contre Macron, mais comment ? Avec André Chassaigne, député PCF du Puy-de-Dôme, et Adrien Quatennens, député La France Insoumise du Nord

- 12h30 : l’Allemagne, un modèle ? Avec Bruno Odent, journaliste à l’Humanité, Heinz Bierbaum, ouvrier (métallurgie), syndicaliste, porte-parole de Die Linke et Pascal Delwit, professeur de sciences politique à l’Université libre de Bruxelles

- 13h15 : les vieux, cet or gris. Avec Anne-Sophie Pelletier, aide médico-psychologique à l’Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) Les Opalines de Foucherans (Jura), Albert Papadacci, délégué syndical CGT Korian, José Polard, psychanalyste et président de l’association « EHPAD’côté-Les pas de côté » et Bernadette Paul-Cornu, codirigeante du groupe « Familles Solidaires » et spécialiste de l’habitat partagé et accompagné

- 13h45 : les quartiers oubliés. Avec Philippe Rio, maire PCF de Grigny (Essonne), Hamé du groupe La Rumeur et Assa Traoré du collectif « Vérité et justice pour Adama »

- 14h30 : Thomas Sankara. Avec Rosa Moussaoui, journaliste à l’Humanité, Bruno Jaffré, auteur de Thomas Sankara : la liberté contre le destin, un recueil de discours de Thomas Sankara (éditions Syllepse, 2017), et Abdoulaye Traoré, guitariste, membre du groupe Debademba.
Suivi de Debademba (musique) à 14h50.

- 15h : des molécules pour qu’on s’encule ! Les combats d’Act Up. Avec Christophe Mathias et Xavier Joly de l’association Act Up

- 15h30 : victoire pour les GM&S ? Avec les salariés de GM&S Industry de La Souterraine et Éric Coquerel, député La France Insoumise de Seine-Saint-Denis.
Suivi de Labess (musique) à 16h30.

- 17h : des JO à Paris, pour quoi faire ? Avec Marie-George Buffet, députée PCF de Seine-Saint-Denis, ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports, David Garcia, journaliste, et Frédéric Viale, membre du collectif NON aux JO 2024.

- HK (musique) à 18h.

- 18h15 : il y a cent ans, octobre 1917. Avec Sophie Wahnich, historienne, auteure de la préface du livre Octobre 17 | La Révolution trahie : un retour critique sur la Révolution russe, de Daniel Bensaïd (éditions Lignes, 2017)

- 18h45 : les ordonnances Travail. Avec Gérard Filoche, membre du Bureau national du Parti socialiste, et Anthony Gratacos, chef d’entreprise

- 19h15 : Didier Porte

DIMANCHE 17 SEPTEMBRE

- 11h : Aude Lancelin reçoit Emmanuel Todd dans La Guerre des idées , pour son dernier livre Où en sommes-nous ? Une esquisse de l’histoire humaine (éditions du Seuil, 2017)

- 12h15 : le Manifeste des œuvriers. Avec Charles Silvestre, vice-président des Amis de l’Humanité et Bernard Lubat, musicien, co-auteurs avec Roland Gori du Manifeste des œuvriers (Actes Sud, 2017). Suivi de Lubat (musique) à 12h45

- 13h : la Tour abolie. Avec Gérard Mordillat, cinéaste, écrivain, auteur du livre La Tour abolie (éditions Albin Michel, 2017)

- 13h30 : Volo (musique), puis Karpatt (musique) à 13h45.

- 14h : que sont-ils devenus ? Avec Hubert Wulfranc, ancien maire de Saint-Étienne-du-Rouvray, député PCF de Seine-Maritime

- 14h30 : Philippe Martinez, secrétaire général de la Confédération Générale du Travail (CGT).

-  15h : Maax (musique)

- 15h30 : le dérèglement climatique. Avec François Gemenne, chercheur en géopolitique de l’environnement et Clémence Dubois, du mouvement 350.org

- 16h30 : Sidi Wacho (musique)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

MACRON, APRÈS LA COVID, LE VIDE Déboulonner des statues ou les repeindre en rouge ? Accès libreÉcouter

Le

Déboulonner, c’est bien, mais après, c’est fini, on n’en parle plus. Tandis que repeindre en rouge, couper une oreille ou une main d’une statue, ça vous interpelle, ça appelle une explication… Vous vous dites, quelle horreur, couper une oreille ou une main d’une statue, mais c’est atroce ! Sans doute, mais un peu moins tout de même que le châtiment des oreilles coupées pratiqué par les maîtres sur leurs esclaves, comme l’exigeait le Code noir, rédigé par le ministre Jean-Baptiste Colbert en 1665, et dont la statue trône toujours aujourd’hui devant l’Assemblée nationale à Paris.

AUTONOMES. Un documentaire de François BÉGAUDEAU François Bégaudeau : « Tu te fais des drôles d’amis quand tu t’attaques à la bourgeoisie » AbonnésVoir

Le

Sortir du système, vivre une autre vie, en rupture, en marge, autrement, être indépendant, être autonome. Des vieux mots, des vieux rêves. Mais qui se vivent parfois, qui se risquent, qui marchent ou qui se plantent , mais qui ont en commun le même vieux désir de tordre les barreaux de la cage et d’aller voir là-bas si j’y suis.

HOMMAGE À YANN AUGRAS, PORTE-PAROLE DE LA LUTTE DES GM&S (VIDÉO 12:35) Mort accidentelle d’un résistant Accès libreVoir

Le

Yann Augras est mort. Un accident de voiture en sortant du boulot, le 11 juin, sur une route de la Creuse, près de chez lui. Aucun mot ne peut dire l’émotion, aucun, sauf les oiseaux qu’on entendait pendant la minute de silence au cimetière avec les drapeaux de la CGT au-dessus des gens, immobiles avec ces masques étranges. Les oiseaux ne se taisent pas et les copains de Yann ne vont pas se taire. Ces masques ne sont pas des bâillons. Le temps de ramasser le drapeau, ils vont continuer la lutte. Ils savent que c’est la seule consolation possible.

LES DICTIONNAIRES EN DEUIL, ROBERT PLEURE ALAIN (hommage) ALAIN REY : QUEL FUT SON DERNIER MOT ? Accès libreÉcouter

Le

Le plus populaire des grands érudits, le plus expressif des vocabulistes mais surtout, au-delà de son colossal travail pour Le Robert et autres dictionnaires en tous genres, Alain Rey a fait comprendre toute l’importance des mots et du langage, l’inventivité intarissable des humains, les hasards des sonorités des bouches et des corps, et d’abord comment les mots ensorcellent, comment les mots sont des cages et les armes les plus puissantes des puissants.