Aider les migrants ou les jeter à la mer ? Retour sur nos reportages.

Cédric Herrou condamné pour aide aux migrants

Le

D’un côté Cédric Herrou à nouveau condamné pour aide aux migrants, de l’autre un navire de militants d’extrême droite qui patrouille impunément en méditerranée avec pour but de repousser les embarcations de migrants, ce qui les condamne "à une mort certaine" selon le chercheur François Gemenne. Retour sur nos reportages avec Cedric Herrou et sur le poignant témoignage de Kadija. Avec en plus, l’indispensable visite guidée du camping Herrou par Didier Super.

Mardi 8 août, le cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné Cédric Herrrou à quatre mois de prison avec sursis pour son aide aux migrants. Déjà condamné en février, le "Robin des Droits" ne veut ni se taire ni cesser d’accueillir et de soutenir les migrants dans leurs droits. Sans surprise, Christian Estrosi et Eric Ciotti se surpassent pour dénoncer le "trafiquants de migrants". Mais "en même temps" comme dit monsieur Macron, le C-STAR, un navire de 40 mètres affrêté par des militants d’extrême droite, patrouille en totale illégalité avec pour but de barrer la route aux embarcations de migrants et de les renvoyer vers les côtes africaines, ce qui les enverrait vers une mort certaine. Jusque là, cette milice qui affiche "défendre l’ Europe" qui pourrait finir "par adopter la charia" a été refoulée par plusieurs pays. Le navire est actuellement bloqué en Tunisie par des pêcheurs anti racistes et par le syndicat tunisien UGCT, mais ni les patrouilles de l’OTAN ou de FRONTEX qui en charge du contrôle officiel de cette zone, ne sont intervenues jusque là. Mais nul doute que messieurs ESTROSI et CIOTTI vont promptement dénoncer avec force cette entreprise légèrement nauséabonde. Eric CIOTTI s’est félicité de la peine infligée à Cédric HERROU : "La justice dit enfin clairement que M. Herrou est un délinquant qui instrumentalise la détresse humaine. Son action est dangereuse !". Nul doute qu’un commentaire aussi courageux sera suivi d’une condamnation de l’action non moins dangereuse de l’extrême droite. Faute de quoi monsieur CIOTTI pourrait être accusé de complicité par de mauvais esprits.

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Voir aussi

Didier Super au camping Cédric Herrou
Didier au Camping Cédric Herrou

Ouais, un petit conseil pour tous les chômeurs qui veulent prendre de vraies vacances à prix malin !

Publiée par Didier Super sur Mercredi 22 mars 2017

Un petit conseil pour tous les chômeurs qui veulent prendre de vraies vacances à prix malin !

Sur notre site

À écouter

  • C’est le moment pour déguster le meilleur de LÀ-BAS. Voici un grand reportage de Sylvie COMA à Nice

    Le long chemin de Khadija Accès libre

    Écouter
    Cette nuit-là, il y avait encore trop de migrants pour embarquer. Khadija, 16 ans, a été séparée de sa mère qui a embarqué dans le bateau suivant, celui qui a fait naufrage, avec sa mère qui s’est (...)
  • Un reportage de Sylvie COMA dans la vallée de la Roya

    La bête noire de M. Ciotti Abonnés

    Écouter
    Qu’est-ce qui met la République en danger ? Pour Éric Ciotti, aucun doute, c’est Cédric Herrou, cet éleveur de poules qui vient en aide aux migrants : « Qui peut dire avec certitude que dans les centaines de migrants que Monsieur Herrou se (...)

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le prochain Café Repaire du Conflent se tiendra jeudi 18 octobre 2018 à partir de 19h30 au Bar du Canigou à Villefranche de Conflent On se retrouve pour la dernière fois en heure d’été à 19h30. Pas de menu particulier cette fois. Ce sera une auberge espagnole : chacun, chacune apporte un sujet ou (...)

  • Le café repaire de La Rochelle vous invite le 19 octobre prochain à 20h à la librairie "Les Rebelles ordinaires" (rue des trois Fuseaux à La Rochelle) à venir partager son prochain débat : "Mise en place de la Flat Tax, hausse de la CSG, réforme de la taxe d’habitation, prélèvement à la source...la (...)

Dernières publis

Une sélection :

Migrations : la gauche déchirée ? AbonnésLire

Le

« Ils viennent manger le pain des Français, foutons-les à la mer ! » Rital, espingouin, bicot, porto, youpin, négro, bridé, métèque… À qui le tour aujourd’hui ? Regardez nos remparts, nos murailles, nos barbelés, nos citadelles, nos gardes-chiourmes, nos caméras de surveillance, nos drones et nos centres de détention ; tout ce qui dit la peur de l’autre, la terreur de l’invasion, la haine de l’envahisseur qui vient jusque dans nos bras égorger nos filles et nos compagnes.

De notre envoyé spécial au-delà du périphérique Dillah TEIBI, notre correspondant de guerre sociale Attention, ça bouge dans les quartiers ! AbonnésÉcouter

Le

Vous connaissez les pyramides, Venise et le palais du grand Lama, mais Aulnay-sous-Bois, vous connaissez, le nord d’Aulnay-sous-Bois ? C’est le genre d’endroits où les médias font des reportages sur la drogue, le voile, le viol et les djihadistes, c’est là que les sociologues engagés font leur « terrain », c’est là que les candidats aux élections viennent tous les cinq ans, c’est là que le président des riches, récemment, a rendu visite pour faire des selfies avec les habitants.

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux En Arctique, le réchauffement climatique est bon pour le business AbonnésVoir

Le

L’Arctique est un endroit du globe intéressant pour étudier comment certains voient dans le dérèglement climatique une nouvelle manière de faire des affaires et du business. Et ça remonte d’ailleurs à déjà quelques temps, puisque dès la fin de la guerre froide, les Russes ont senti venir la fonte des glaces dans l’Arctique et ont senti l’eldorado derrière ça : puisque l’Arctique, ce n’est pas juste de la banquise qui fond, c’est aussi des réserves de pétrole et de gaz absolument faramineuses.

Un entretien de Daniel Mermet avec Geoffroy de Lagasnerie Geoffroy de Lagasnerie : « Il n’y a pas d’intellectuel de droite » AbonnésVoir

Le

Pourquoi dialoguer avec Finkielkraut ou Zemmour ? Ça ne sert à rien, « il n’y a pas d’intellectuel de droite », répond le philosophe et sociologue Geoffroy de Lagasnerie. « La définition de la gauche, c’est l’incommensurabilité à la droite. C’est-à-dire que nous n’avons, avec la droite, aucun terrain d’accord. Nous ne sommes pas dans une position de débat, mais dans une position d’affrontement. C’est "une lutte – comme disait Bourdieu à propos de Manet et de l’Académie – à la vie, à la mort". » Contrairement à ce qu’on laisse croire, la force de la gauche aujourd’hui, c’est d’être « imaginatrice », « inventive » et d’avoir « une pensée ». À propos des médias, des révolutions symboliques, de Mai 68, des quartiers populaires ou encore de la politique pénale, Geoffroy de Lagasnerie prouve que la gauche peut encore avoir une pensée stimulante et enthousiasmante.