Nous ne sommes plus un pays mendiant

Bolivie, Evo Morales réélu au premier tour

Le , par L’équipe de Là-bas

Réélu avec 61% ce dimanche, le président bolivien Evo Morales a dédié la victoire " A ceux qui luttent contre l’impérialisme et le néo-libéralisme"

Evo Morales a dédié la victoire " A ceux qui luttent contre l’impérialisme et le néo-libéralisme" tout en évoquant Fidel Castro et Hugo Chavez. Voilà qui expliquerait peut-être l’enthousiasme modéré de nos grands médias. Pourtant, la Bolivie est devenue un modèle de stabilité avec ses 5% de croissance. La nationalisation du pétrole et du gaz ont permis de réinvestir dans des programmes sociaux entrainant un net recul de la pauvreté. Même ses farouches opposants, les oligarques de Santa Cruz, ont fini par faire des concessions. Voila qui devrait redonner de l’espoir à notre gauche-de-gauche en pleine déprime. De la barbe de Fidel à la cagoule de Marcos, souvent l’Amérique du Sud nous a fait des soleils levants. Une excellente occasion de réécouter la série de reportages de LA-BAS, du 27 mai au 10 juin 2009, BOLIVIE UNE REVOLUTION EN DENT DE SCIE. Notamment l’entretien avec le vice-président Alvaro Garcia Linera, diffusé le 10 juin 2009.

Pour retrouver nos reportages en Bolivie, cliquez ici

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Aude Lancelin reçoit la sociologue Danièle Linhart Danièle Linhart : « Le management demande de faire un usage de soi rentable » AbonnésVoir

Le

Tout travail produit de la souffrance, tout système de production produit de la contrainte, en quoi l’entreprise contemporaine se distingue-t-elle sur ce point des systèmes du passé ? Pour en discuter, nous recevons aujourd’hui la sociologue Danièle Linhart, directrice de recherche émérite au CNRS, auteure de nombreux travaux sur la question, parmi lesquels La comédie humaine du travail.

TRUMP SUR LE TRÔNE. À Boston, après les élections américaines, un entretien exclusif avec NOAM CHOMSKY NOAM CHOMSKY : Trump est-il une menace pour le monde ? AbonnésVoir

Le

Pour Noam CHOMSKY, depuis plusieurs années, les États-Unis sont mûrs pour l’avènement d’une figure autoritaire. Celui que MICHAEL MOORE décrit comme « lamentable, ignorant, clown à mi-temps et sociopathe à plein-temps » est élu président des États-Unis. Voici Ubu Roi à la Maison-Blanche.