LÀ-BAS à la Fête de l’Huma, merci à tous !

Le

Rencontres, débats, musiques, surprises. Rendez-vous samedi 15 et dimanche 16 septembre à la Fête de l’Humanité, au Village du Livre, à partir de 11h. Quatorze heures d’émissions en public, diffusées en direct et en accès libre, grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux, sur le site Là-bas si j’y suis.

AU PROGRAMME :

SAMEDI 15 SEPTEMBRE

11h : retour sur la grève des cheminots, « cette lutte, c’est de l’héroïsme »

- Yvan Le Bolloc’h, comédien et réalisateur
- Gérard Mordillat, réalisateur du film Mélancolie ouvrière (JPG Films/Arte, 2018)
- Bernard Barou, acteur dans Mélancolie ouvrière

12h : Big Browser a vingt ans, « on a volé à jamais aux gens une part de leur vie »
- Pierre-Yves Gosset, délégué général de l’association Framasoft et initiateur de la campagne « Dégooglisons Internet »
- Juan Branco, avocat (notamment de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks), ex-candidat La France Insoumise aux élections législatives de 2017.

12h45 : Maax (musique)

13h : Belgique, Portugal, Grèce, où en est la gauche en Europe ?
- Raoul Hedebouw, député fédéral et porte-parole national du Parti du Travail de Belgique
- Cristina Semblano, membre du bureau national du Bloco de Esquerda (Portugal)
- Manolis Kosadinos, membre de l’Unité Populaire (Grèce)

14h15 : « prolétaires de tous les pays… »
- Olivier Besancenot, salarié de la Poste, membre du Nouveau Parti Anticapitaliste

15h : Étienne (diabolo)

15h15 : à la Fête de l’Huma, la psychiatrie en lutte
- Mathieu Bellahsen, psychiatre à Asnières-sur-Seine, cofondateur du collectif des 39 et de l’association UTOPSY, auteur du livre La Santé mentale. Vers un bonheur sous contrôle (La Fabrique, 2014)
- Marie Colombel, infirmière à l’hôpital psychiatrique du Rouvray, membre du collectif des Blouses Noires
- Catherine Obry, infirmière à l’hôpital psychiatrique Philippe Pinel d’Amiens
- Fred, patient au centre Antonin Artaud de Reims et fondateur de l’association Humapsy

16h15 : Fanfare La Brute (musique)

16h45 : Philippe Poutou, « remettre en cause la liberté patronale de supprimer des emplois »

17h30 : Ginko Biloka (musique)

17h45 : Europacity, la nouvelle ZAD ?
- Jacqueline Lorthiois, co-fondatrice du collectif pour le Triangle de Gonesse
- Bernard Loup, président du collectif pour le Triangle de Gonesse et président de l’association Val-d’Oise Environnement
- Robert Spizzichino, ingénieur-urbaniste, initiateur du projet CARMA (Coopération pour une Ambition Agricole, Rurale et Métropolitaine d’Avenir)

18h45 : Molotov Brothers (musique)

DIMANCHE 17 SEPTEMBRE

11h : première victoire pour les GM&S, BORDEL !
- Vincent Labrousse, salarié de l’entreprise GM&S
- Yannick Augras, salarié de LSI (ex-GM&S)
- Stéphane Ledormand, licencié de GM&S
- Jean-Marc Ducourtioux, licencié de GM&S
- Anne-Sophie Pelletier, aide médico-psychologique en EHPAD (CGT), candidate La France insoumise aux élections européennes
- Laurence Pache, secrétaire nationale du Parti de Gauche
- Lech Kowalski, réalisateur
- Odile Allard, productrice de Revolt Cinema

12h : Marcel et son orchestre (musique)

12h15 : Gérard Noiriel, une histoire populaire de la France
- Gérard Noiriel, historien, auteur du livre Une Histoire populaire de la France. De la guerre de Cent Ans à nos jours (éditions Agone, 2018)
- Laurence De Cock, professeure d’histoire-géographie, auteure du livre Dans la classe de l’homme blanc. L’enseignement du fait colonial en France des années 1980 à nos jours (Presses Universitaires de Lyon, 2018)

14h : GLAMOUR et CAUCHEMAR, dans les coulisses de l’industrie de la mode
- Giulia Mensitieri, anthropologue, auteure du livre « Le plus beau métier du monde ». Dans les coulisses de l’industrie de la mode (Éditions La Découverte, 2018)
- Alexandre Miraut, membre de l’association Model Law

15h : « mobilisation nationale » pour les quartiers populaires ?
- Youcef Brakni, professeur d’histoire-géographie, membre du comité Adama
- Fatima Ouassak, politologue, fondatrice du Réseau Classe/Genre/Race

15h45 : Issaba (musique)

16h : il y a dix ans, la faillite de Lehman Brothers
- Aline Farès, auteure de la conférence gesticulée « Chroniques d’une ex-banquière »

16h30 : Pumpkin & Vin’S da Cuero (musique)

Pour nous retrouver dans la Fête, rien de plus simple : rendez-vous au Village du Livre (attention, l’emplacement du Village du Livre a changé par rapport aux autres années) !

Semaine sanglante (extrait de Mélancolie ouvrière)
par lesmutins.org

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

Avec le sociologue François Héran qui publie « Lettre aux professeurs sur la liberté d’expression » (La découverte) Les islamo-gauchistes mangeront-ils nos enfants ? Rencontre avec François Héran (1/2) AbonnésVoir

Le

Suite à l’assassinat de Samuel Paty en octobre 2020, le sociologue et démographe François Héran professeur au Collège de France a adressé une [Lettre aux professeurs sur la liberté d’expression-C’est la base du livre qu’il publie à la Découverte. >https://www.editionsladecouverte.fr/lettre_aux_professeurs_sur_la_liberte_d_expression-9782348069277] (La Découverte, 2021).Alors que les caricatures qui désacralisent le religieux sont devenues sacrées, il rappelle que la liberté d’expression peut inclure des formes choquantes ou inutilement blessantes et que les caricaturistes a ce sujet, ne sont pas d’accord entre eux sur les limites de leur travail. Il évoque trois dessinateurs de Charlie Hebdo : Charb, Cabu et Pétillon. Dans un débat miné, où le courage de la nuance est plus que rare, ses explications sont essentielles.

Entretien avec le sociologue François Héran (2/2), qui publie « Avec l’immigration. Mesurer, débattre, agir » (La Découverte) Migrants, cadavres en morceaux… AbonnésVoir

Le

Choquant, provoquant, mais réel. Depuis des années, les habitants de Zarzis, sur la côte tunisienne, recueillent comme ils peuvent les corps des migrants noyés en Méditerranée. 20 000 morts depuis 2014. Une forte augmentation suite au Covid. À Zarzis, il faut déjà agrandir le cimetière des 600 tombes de ces soldats inconnus de la guerre économique.

Rencontre avec Caroline Fiat, députée La France Insoumise de Meurthe-et-Moselle. Caroline Fiat : une aide-soignante à l’Assemblée AbonnésVoir

Le

Conviction et sincérité. Voilà ce que les personnages politiques imitent plus ou moins bien. Plus ou moins camelots, plus ou moins malins. Rien de tout ça avec Caroline Fiat. Suffit de la voir à l’Assemblée, quand elle prend la parole, c’est sans les gants. Elle est la première aide-soignante élue députée. Devant la nouvelle vague de la pandémie, elle a décidé de reprendre le boulot au CHU de Nancy tout en assurant son travail de députée. C’est là que nous sommes venus la voir. Mais attention, pas question de faire la vedette...

CHAQUE SAMEDI, LES SEXPLORATEURS (9) | Podcast et belles images Moi j’aime l’amour qui fait mal Accès libreÉcouter

Le

« Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny, moi j’aime l’amour qui fait boum ! » Bien sûr, la chanson de Boris Vian était parodique, mais la géniale interprétation de la splendide Magali Noël disait tout autre chose. Sortie en 1956, la chanson fut bien sûr interdite sur la radio nationale, ce qui contribua à son succès. Les infaillibles censeurs avaient immédiatement mesuré la retentissante subversion de cette balade sur la mince frontière entre la douleur et le plaisir. De nos jours, soixante ans plus tard, la ménagère se fait livrer cravache, paire de menottes et plug anal par Amazon. La perversion n’est plus ce qu’elle était, mais le mystère reste entier. Qui aime bien châtie bien. Nos deux « sexploratrices », Anne et Élisa, sont allées voir de plus près.