LÀ-BAS à la Fête de l’Huma, merci à tous !

Le

Rencontres, débats, musiques, surprises. Rendez-vous samedi 15 et dimanche 16 septembre à la Fête de l’Humanité, au Village du Livre, à partir de 11h. Quatorze heures d’émissions en public, diffusées en direct et en accès libre, grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux, sur le site Là-bas si j’y suis.

AU PROGRAMME :

SAMEDI 15 SEPTEMBRE

11h : retour sur la grève des cheminots, « cette lutte, c’est de l’héroïsme »

- Yvan Le Bolloc’h, comédien et réalisateur
- Gérard Mordillat, réalisateur du film Mélancolie ouvrière (JPG Films/Arte, 2018)
- Bernard Barou, acteur dans Mélancolie ouvrière

12h : Big Browser a vingt ans, « on a volé à jamais aux gens une part de leur vie »
- Pierre-Yves Gosset, délégué général de l’association Framasoft et initiateur de la campagne « Dégooglisons Internet »
- Juan Branco, avocat (notamment de Julian Assange, le fondateur de Wikileaks), ex-candidat La France Insoumise aux élections législatives de 2017.

12h45 : Maax (musique)

13h : Belgique, Portugal, Grèce, où en est la gauche en Europe ?
- Raoul Hedebouw, député fédéral et porte-parole national du Parti du Travail de Belgique
- Cristina Semblano, membre du bureau national du Bloco de Esquerda (Portugal)
- Manolis Kosadinos, membre de l’Unité Populaire (Grèce)

14h15 : « prolétaires de tous les pays… »
- Olivier Besancenot, salarié de la Poste, membre du Nouveau Parti Anticapitaliste

15h : Étienne (diabolo)

15h15 : à la Fête de l’Huma, la psychiatrie en lutte
- Mathieu Bellahsen, psychiatre à Asnières-sur-Seine, cofondateur du collectif des 39 et de l’association UTOPSY, auteur du livre La Santé mentale. Vers un bonheur sous contrôle (La Fabrique, 2014)
- Marie Colombel, infirmière à l’hôpital psychiatrique du Rouvray, membre du collectif des Blouses Noires
- Catherine Obry, infirmière à l’hôpital psychiatrique Philippe Pinel d’Amiens
- Fred, patient au centre Antonin Artaud de Reims et fondateur de l’association Humapsy

16h15 : Fanfare La Brute (musique)

16h45 : Philippe Poutou, « remettre en cause la liberté patronale de supprimer des emplois »

17h30 : Ginko Biloka (musique)

17h45 : Europacity, la nouvelle ZAD ?
- Jacqueline Lorthiois, co-fondatrice du collectif pour le Triangle de Gonesse
- Bernard Loup, président du collectif pour le Triangle de Gonesse et président de l’association Val-d’Oise Environnement
- Robert Spizzichino, ingénieur-urbaniste, initiateur du projet CARMA (Coopération pour une Ambition Agricole, Rurale et Métropolitaine d’Avenir)

18h45 : Molotov Brothers (musique)

DIMANCHE 17 SEPTEMBRE

11h : première victoire pour les GM&S, BORDEL !
- Vincent Labrousse, salarié de l’entreprise GM&S
- Yannick Augras, salarié de LSI (ex-GM&S)
- Stéphane Ledormand, licencié de GM&S
- Jean-Marc Ducourtioux, licencié de GM&S
- Anne-Sophie Pelletier, aide médico-psychologique en EHPAD (CGT), candidate La France insoumise aux élections européennes
- Laurence Pache, secrétaire nationale du Parti de Gauche
- Lech Kowalski, réalisateur
- Odile Allard, productrice de Revolt Cinema

12h : Marcel et son orchestre (musique)

12h15 : Gérard Noiriel, une histoire populaire de la France
- Gérard Noiriel, historien, auteur du livre Une Histoire populaire de la France. De la guerre de Cent Ans à nos jours (éditions Agone, 2018)
- Laurence De Cock, professeure d’histoire-géographie, auteure du livre Dans la classe de l’homme blanc. L’enseignement du fait colonial en France des années 1980 à nos jours (Presses Universitaires de Lyon, 2018)

14h : GLAMOUR et CAUCHEMAR, dans les coulisses de l’industrie de la mode
- Giulia Mensitieri, anthropologue, auteure du livre « Le plus beau métier du monde ». Dans les coulisses de l’industrie de la mode (Éditions La Découverte, 2018)
- Alexandre Miraut, membre de l’association Model Law

15h : « mobilisation nationale » pour les quartiers populaires ?
- Youcef Brakni, professeur d’histoire-géographie, membre du comité Adama
- Fatima Ouassak, politologue, fondatrice du Réseau Classe/Genre/Race

15h45 : Issaba (musique)

16h : il y a dix ans, la faillite de Lehman Brothers
- Aline Farès, auteure de la conférence gesticulée « Chroniques d’une ex-banquière »

16h30 : Pumpkin & Vin’S da Cuero (musique)

Pour nous retrouver dans la Fête, rien de plus simple : rendez-vous au Village du Livre (attention, l’emplacement du Village du Livre a changé par rapport aux autres années) !

Semaine sanglante (extrait de Mélancolie ouvrière)
par lesmutins.org

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

MACRON, APRÈS LA COVID, LE VIDE Déboulonner des statues ou les repeindre en rouge ? Accès libreÉcouter

Le

Déboulonner, c’est bien, mais après, c’est fini, on n’en parle plus. Tandis que repeindre en rouge, couper une oreille ou une main d’une statue, ça vous interpelle, ça appelle une explication… Vous vous dites, quelle horreur, couper une oreille ou une main d’une statue, mais c’est atroce ! Sans doute, mais un peu moins tout de même que le châtiment des oreilles coupées pratiqué par les maîtres sur leurs esclaves, comme l’exigeait le Code noir, rédigé par le ministre Jean-Baptiste Colbert en 1665, et dont la statue trône toujours aujourd’hui devant l’Assemblée nationale à Paris.

AUTONOMES. Un documentaire de François BÉGAUDEAU François Bégaudeau : « Tu te fais des drôles d’amis quand tu t’attaques à la bourgeoisie » AbonnésVoir

Le

Sortir du système, vivre une autre vie, en rupture, en marge, autrement, être indépendant, être autonome. Des vieux mots, des vieux rêves. Mais qui se vivent parfois, qui se risquent, qui marchent ou qui se plantent , mais qui ont en commun le même vieux désir de tordre les barreaux de la cage et d’aller voir là-bas si j’y suis.

HOMMAGE À YANN AUGRAS, PORTE-PAROLE DE LA LUTTE DES GM&S (VIDÉO 12:35) Mort accidentelle d’un résistant Accès libreVoir

Le

Yann Augras est mort. Un accident de voiture en sortant du boulot, le 11 juin, sur une route de la Creuse, près de chez lui. Aucun mot ne peut dire l’émotion, aucun, sauf les oiseaux qu’on entendait pendant la minute de silence au cimetière avec les drapeaux de la CGT au-dessus des gens, immobiles avec ces masques étranges. Les oiseaux ne se taisent pas et les copains de Yann ne vont pas se taire. Ces masques ne sont pas des bâillons. Le temps de ramasser le drapeau, ils vont continuer la lutte. Ils savent que c’est la seule consolation possible.

LES DICTIONNAIRES EN DEUIL, ROBERT PLEURE ALAIN (hommage) ALAIN REY : QUEL FUT SON DERNIER MOT ? Accès libreÉcouter

Le

Le plus populaire des grands érudits, le plus expressif des vocabulistes mais surtout, au-delà de son colossal travail pour Le Robert et autres dictionnaires en tous genres, Alain Rey a fait comprendre toute l’importance des mots et du langage, l’inventivité intarissable des humains, les hasards des sonorités des bouches et des corps, et d’abord comment les mots ensorcellent, comment les mots sont des cages et les armes les plus puissantes des puissants.