Le Préfet préfère la propriété plutôt que les droits humains

ALERTE ! EXPULSION DU BIDONVILLE DE LA RUE TRUILLOT À IVRY-SUR-SEINE JEUDI 9 JUILLET, 5H DU MATIN

Le


Familles roms évacuées à Marseille en 2011 (Photo : Vincent Beaume/AFP)

« Nous appelons les citoyens, les militants, les femmes, les hommes, les associations,
les partis politiques, les syndicats à se mobiliser pour être présents jeudi 9 juillet, à partir de 5H du matin, sur le bidonville de la rue Truillot à Ivry (M° Ligne 7 Mairie d’Ivry - rue Truillot perpendiculaire à l’école Joliot Curie, derrière la Mairie).
Les habitants du bidonville, plus de 300 personnes, nos voisins, nos amis, nos élèves vont être expulsés.

- Alors que de nombreuses propositions de solutions ont été faites pour que les habitants puissent être relogés et vivre dignement,
- Alors que tous les enfants du bidonville vont à l’école,
- Alors que toutes les familles ne souhaitent qu’une chose : s’insérer et vivre en paix au sein de la société française,
- Alors qu’il a les mains pleines pour pouvoir prendre la bonne décision,

Le préfet a choisi

- De préférer la propriété plutôt que les droits humains fondamentaux,
- De dépenser l’argent public pour expulser les gens plutôt que leur permettre de vivre dignement,
- D’utiliser son pouvoir pour repousser le problème un peu plus loin plutôt que le résoudre une fois pour toutes,
- D’opter pour une politique absurdement coûteuse plutôt qu’une gestion saine et pérenne de l’insertion des personnes.

Nous refusons cette politique cynique.
Nous refusons ce mépris de la dignité humaine.
Nous refusons que l’on chasse les pauvres plutôt que la pauvreté.

Jeudi matin, nous devons être les plus nombreux possible pour protester.
Pour soutenir les familles, pour nous assurer que personne ne se retrouve à la rue.
À nos côtés, nous aurons des juristes et des médecins militants.

Jeudi matin, nous serons nombreux, mobilisés, déterminés.
Prévenez vos amis, vos familles, vos voisins. »

RENDEZ-VOUS JEUDI MATIN
À PARTIR DE 5H
SUR LE BIDONVILLE DE LA RUE TRUILLOT A IVRY

Le collectif de soutien aux Roumains d’Ivry
Romeurope 94

Réécoutez le reportage de Daniel Mermet et Anaëlle Verzaux dans le bidonville de la rue Truillot à Ivry-sur-Seine, diffusé le 14 juin 2015 (33’16).

L’été, on expulse les Roms (extrait)

Merci à Sacha Kleinberg, Elena et à tous les habitants du camp de la rue Truillot à Ivry-sur-Seine.

Programmation musicale
- Disparaîtra, par Rona Hartner
- Dandaro, par Rona Hartner

Nous attendons vos messages au 01 85 08 37 37.

Reportage : Daniel MERMET et Anaëlle VERZAUX
Réalisation : Khoï N’GUYEN
Préparation : Jonathan DUONG

L'équipe de Là-bas attend vos messages dans les commentaires et sur le répondeur au 01 85 08 37 37 !

Voir aussi

Roms et riverains

À lire :

- « Roms & riverains : une politique municipale de la race », un livre d’Éric Fassin, Carine Fouteau, Serge Guichard et Aurélie Windels (2014, éditions La Fabrique)

À écouter :

- « Rom, fous le camp ! », un reportage de Daniel Mermet et Anaëlle Verzaux, dans Là-bas si j’y suis du 14 juin 2015

- « Les droits des Roms sont les droits de l’Homme », notre émission LÀ-BAS Hebdo n°21 du 11 juin 2015, avec Éric Fassin

- « Je ne suis pas raciste, mais les Roms... », le premier volet d’un reportage de Charlotte Perry, dans Là-bas si j’y suis du 15 octobre 2012

- « Je ne suis pas raciste, mais les Roms... (2) », second volet d’un reportage de Charlotte Perry, dans Là-bas si j’y suis du 16 octobre 2012

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Dernières publis

Une sélection :

08 mars : Journée internationale des droits des femmes Thérèse Clerc, les derniers jours Accès libreÉcouter

Le

Féministe poing levé, à 88 ans, Thérèse Clerc est partie paisiblement au bout d’un beau parcours d’engagement, d’insoumission et de gaieté subversive. Quelques jours avant sa mort survenue le mardi 16 février 2016, Anaëlle Verzaux l’avait revue chez elle à Montreuil avec quelques amis. Voici en hommage cet ultime entretien, une superbe incitation à la lutte, c’est-à-dire à la vie.

DÉSENTUBAGE. Un démontage d’une émission de Tébéo-TébéSud Heureusement que tous les journalistes ne font pas comme Inès Léraud ! AbonnésVoir

Le

Depuis des années, Inès Léraud enquête sur les horreurs de l’agroalimentaire en Bretagne. Pas facile. Ce beau monde est très malin pour s’entourer de silences et de connivences. Il faut de l’entêtement et du temps. Pour être têtue, elle est têtue, Inès. On la connaît, c’est une ancienne modeste et géniale de Là-bas. Et pour avoir le temps, elle s’est installée pendant quatre ans dans un village au cœur de la Bretagne.

Rencontre avec l’archéologue britannique David Wengrow, qui publie une « nouvelle histoire de l’humanité » avec David Graeber Et si l’histoire de l’humanité n’était pas celle que vous croyiez ? AbonnésÉcouter

Le

Et si l’histoire de l’humanité n’était pas celle que vous croyiez ? C’est la promesse ambitieuse du dernier livre de David Graeber, Au commencement était… Une nouvelle histoire de l’humanité. Anthropologue et anarchiste britannique, David Graeber est connu aux États-Unis pour son engagement dans le mouvement Occupy Wall Street. En France, on se souvient de lui pour ses travaux sur l’histoire de la dette (Dette : 5 000 ans d’histoire), sur la bureaucratie (Bureaucratie, l’utopie des règles) et sur les boulots à la con (« bullshits jobs »). Avant de mourir d’une maladie en 2020, David Graeber avait eu le temps de terminer cette nouvelle histoire de l’humanité avec l’archéologue David Wengrow.