Le Préfet préfère la propriété plutôt que les droits humains

ALERTE ! EXPULSION DU BIDONVILLE DE LA RUE TRUILLOT À IVRY-SUR-SEINE JEUDI 9 JUILLET, 5H DU MATIN

Le

Familles roms évacuées à Marseille en 2011 (Photo : Vincent Beaume/AFP)

« Nous appelons les citoyens, les militants, les femmes, les hommes, les associations,
les partis politiques, les syndicats à se mobiliser pour être présents jeudi 9 juillet, à partir de 5H du matin, sur le bidonville de la rue Truillot à Ivry (M° Ligne 7 Mairie d’Ivry - rue Truillot perpendiculaire à l’école Joliot Curie, derrière la Mairie).
Les habitants du bidonville, plus de 300 personnes, nos voisins, nos amis, nos élèves vont être expulsés.

- Alors que de nombreuses propositions de solutions ont été faites pour que les habitants puissent être relogés et vivre dignement,
- Alors que tous les enfants du bidonville vont à l’école,
- Alors que toutes les familles ne souhaitent qu’une chose : s’insérer et vivre en paix au sein de la société française,
- Alors qu’il a les mains pleines pour pouvoir prendre la bonne décision,

Le préfet a choisi

- De préférer la propriété plutôt que les droits humains fondamentaux,
- De dépenser l’argent public pour expulser les gens plutôt que leur permettre de vivre dignement,
- D’utiliser son pouvoir pour repousser le problème un peu plus loin plutôt que le résoudre une fois pour toutes,
- D’opter pour une politique absurdement coûteuse plutôt qu’une gestion saine et pérenne de l’insertion des personnes.

Nous refusons cette politique cynique.
Nous refusons ce mépris de la dignité humaine.
Nous refusons que l’on chasse les pauvres plutôt que la pauvreté.

Jeudi matin, nous devons être les plus nombreux possible pour protester.
Pour soutenir les familles, pour nous assurer que personne ne se retrouve à la rue.
À nos côtés, nous aurons des juristes et des médecins militants.

Jeudi matin, nous serons nombreux, mobilisés, déterminés.
Prévenez vos amis, vos familles, vos voisins. »

RENDEZ-VOUS JEUDI MATIN
À PARTIR DE 5H
SUR LE BIDONVILLE DE LA RUE TRUILLOT A IVRY

Le collectif de soutien aux Roumains d’Ivry
Romeurope 94

Réécoutez le reportage de Daniel Mermet et Anaëlle Verzaux dans le bidonville de la rue Truillot à Ivry-sur-Seine, diffusé le 14 juin 2015 (33’16).

L’été, on expulse les Roms (extrait)

Merci à Sacha Kleinberg, Elena et à tous les habitants du camp de la rue Truillot à Ivry-sur-Seine.

Programmation musicale
- Disparaîtra, par Rona Hartner
- Dandaro, par Rona Hartner

Nous attendons vos messages au 01 85 08 37 37.

Reportage : Daniel MERMET et Anaëlle VERZAUX
Réalisation : Khoï N’GUYEN
Préparation : Jonathan DUONG

L'équipe de Là-bas attend vos commentaires ci-dessous !

Voir aussi

Roms et riverains

À lire :

- « Roms & riverains : une politique municipale de la race », un livre d’Éric Fassin, Carine Fouteau, Serge Guichard et Aurélie Windels (2014, éditions La Fabrique)

À écouter :

- « Rom, fous le camp ! », un reportage de Daniel Mermet et Anaëlle Verzaux, dans Là-bas si j’y suis du 14 juin 2015

- « Les droits des Roms sont les droits de l’Homme », notre émission LÀ-BAS Hebdo n°21 du 11 juin 2015, avec Éric Fassin

- « Je ne suis pas raciste, mais les Roms... », le premier volet d’un reportage de Charlotte Perry, dans Là-bas si j’y suis du 15 octobre 2012

- « Je ne suis pas raciste, mais les Roms... (2) », second volet d’un reportage de Charlotte Perry, dans Là-bas si j’y suis du 16 octobre 2012

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le prochain Café Repaire du Conflent se tiendra jeudi 18 octobre 2018 à partir de 19h30 au Bar du Canigou à Villefranche de Conflent On se retrouve pour la dernière fois en heure d’été à 19h30. Pas de menu particulier cette fois. Ce sera une auberge espagnole : chacun, chacune apporte un sujet ou (...)

  • Le café repaire de La Rochelle vous invite le 19 octobre prochain à 20h à la librairie "Les Rebelles ordinaires" (rue des trois Fuseaux à La Rochelle) à venir partager son prochain débat : "Mise en place de la Flat Tax, hausse de la CSG, réforme de la taxe d’habitation, prélèvement à la source...la (...)

Dernières publis

Une sélection :

Migrations : la gauche déchirée ? AbonnésLire

Le

« Ils viennent manger le pain des Français, foutons-les à la mer ! » Rital, espingouin, bicot, porto, youpin, négro, bridé, métèque… À qui le tour aujourd’hui ? Regardez nos remparts, nos murailles, nos barbelés, nos citadelles, nos gardes-chiourmes, nos caméras de surveillance, nos drones et nos centres de détention ; tout ce qui dit la peur de l’autre, la terreur de l’invasion, la haine de l’envahisseur qui vient jusque dans nos bras égorger nos filles et nos compagnes.

De notre envoyé spécial au-delà du périphérique Dillah TEIBI, notre correspondant de guerre sociale Attention, ça bouge dans les quartiers ! AbonnésÉcouter

Le

Vous connaissez les pyramides, Venise et le palais du grand Lama, mais Aulnay-sous-Bois, vous connaissez, le nord d’Aulnay-sous-Bois ? C’est le genre d’endroits où les médias font des reportages sur la drogue, le voile, le viol et les djihadistes, c’est là que les sociologues engagés font leur « terrain », c’est là que les candidats aux élections viennent tous les cinq ans, c’est là que le président des riches, récemment, a rendu visite pour faire des selfies avec les habitants.

La chronique écosocialiste de Corinne Morel Darleux En Arctique, le réchauffement climatique est bon pour le business AbonnésVoir

Le

L’Arctique est un endroit du globe intéressant pour étudier comment certains voient dans le dérèglement climatique une nouvelle manière de faire des affaires et du business. Et ça remonte d’ailleurs à déjà quelques temps, puisque dès la fin de la guerre froide, les Russes ont senti venir la fonte des glaces dans l’Arctique et ont senti l’eldorado derrière ça : puisque l’Arctique, ce n’est pas juste de la banquise qui fond, c’est aussi des réserves de pétrole et de gaz absolument faramineuses.

Un entretien de Daniel Mermet avec Geoffroy de Lagasnerie Geoffroy de Lagasnerie : « Il n’y a pas d’intellectuel de droite » AbonnésVoir

Le

Pourquoi dialoguer avec Finkielkraut ou Zemmour ? Ça ne sert à rien, « il n’y a pas d’intellectuel de droite », répond le philosophe et sociologue Geoffroy de Lagasnerie. « La définition de la gauche, c’est l’incommensurabilité à la droite. C’est-à-dire que nous n’avons, avec la droite, aucun terrain d’accord. Nous ne sommes pas dans une position de débat, mais dans une position d’affrontement. C’est "une lutte – comme disait Bourdieu à propos de Manet et de l’Académie – à la vie, à la mort". » Contrairement à ce qu’on laisse croire, la force de la gauche aujourd’hui, c’est d’être « imaginatrice », « inventive » et d’avoir « une pensée ». À propos des médias, des révolutions symboliques, de Mai 68, des quartiers populaires ou encore de la politique pénale, Geoffroy de Lagasnerie prouve que la gauche peut encore avoir une pensée stimulante et enthousiasmante.