Maintenant

Dix ans après L’insurrection qui vient et puis A nos amis, le Comité Invisible vient de publier son troisième livre, quelques jours avant le premier tour de l’élection présidentielle. Une date qui ne doit rien au hasard et qui démontre avec force la fin de la politique classique et de son cadre délabré. « Toutes les raisons de faire une révolution sont là. Ils n’en manquent aucune. Le naufrage de la politique, l’arrogance des puissants, le règne du faux, la vulgarité des riches, les cataclysmes de l’industrie, la misère galopante... toutes les raisons sont réunies mais ce ne sont pas les raisons qui font les révolutions mais ce sont les corps et les corps sont devant les écrans ». Les premières phrases de ce texte sont d’une clarté saisissante. La suite propose d’autre chemins que celui des élections. Il y est question « de prise sur le monde et non de prise de pouvoir, de nouvelles formes de vie et non de nouvelle constitution, de désertion et de silence plutôt que de proclamations et de fracas ».

le Comité invisible, Maintenant, La fabrique, Paris, 2017.

Dans nos émissions

  • Daniel Mermet reçoit Éric Hazan, écrivain, éditeur de « La Fabrique »

    Éric Hazan, à travers les lignes Abonnés

    Voir
    Il ne publie qu’une douzaine de livres par an et pourtant sa maison d’édition « La Fabrique » est une référence et une influence dans la guerre des idées. À travers les lignes, qui vient de sortir, regroupe quinze ans de ses textes politiques. (...)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Un entretien avec FRANÇOIS CUSSET, historien des idées, VIDÉO et PODCAST WOKE, c’est quoi ? Un fantasme des réactionnaires en quête d’ennemi… AbonnésVoir

Le

WOKE ? C’est quoi donc ? Bien peu le savent. Selon une enquête IFOP de février 2021, 14 % en ont « entendu parler » et à peine 6 % en connaissent le sens. Pourtant, toute la droite réactionnaire s’époumone contre ce fléau qui détruit notre grande civilisation. Oui, nous sommes en guerre et vous ne le savez même pas.

Guadeloupe, la violence vient de loin. Reportages sur les massacres de mai 1967 à Pointe-à-Pitre. 2 PODCASTS à écouter. Guadeloupe : quand les nègres auront faim ils reprendront le travail ! AbonnésÉcouter

Le

C’est la phrase qui a déclenché les émeutes en Guadeloupe. Les grévistes demandaient une augmentation de 2,5%. Le pouvoir a fait tirer dans le tas. Bilan : au moins 80 morts. Christiane Taubira a parlé de 100 morts.
C’était en mai 1967 à Pointe-à-Pitre. Un massacre passé sous silence en métropole, mais en Guadeloupe on s’en souvient. On se souvient de cette violence-là et des autres, la colère d’aujourd’hui vient de loin.