Le retour des populismes

Montée des populismes, recettes du populisme, dangers du populisme, fièvre populiste… Le terme populisme est désormais omniprésent dans les débats politiques et médiatiques. Mais que signifie-t-il exactement ? Bertrand Badie, prof à science-po Paris, et Dominique Vidal, journaliste et historien, ont considéré « décisif et urgent de saisir ce phénomène avec rigueur pour éviter tout rapprochement douteux ». Avec une trentaine de spécialistes, ils ont dirigé cet État du monde 2019 pour dresser une synthèse de cette tendance majeure de l’évolution politique internationale : l’Amérique de Trump, la Russie de Poutine, la Turquie d’Erdogan, les extrêmes droites européennes, le brexit, sans oublier l’Inde de Modi et les Philippines de Duterte. Les exemples ne manquent pas, qui poussent à mieux analyser ce populisme dont le terme est aussi délicat à définir qu’à interpréter. Les auteurs s’intéressent à la genèse de ce phénomène et aux raisons de son apparition par vagues successives depuis la fin du XIX siècle. Ils relèvent les traits communs qui relient ces expériences diverses et se demandent s’il est juste de parler d’un « moment populiste » de notre espace mondial.

Bertrand BADIE, Dominique VIDAL, Le retour des populismes, La Découverte, Paris, 2018.

La boutique de Là-bas

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Le tourisme de masse, c’est dégueulasse ! AbonnésÉcouter

Le

Le tourisme, c’est très sympa. Ça permet de découvrir des œuvres d’art, de visiter des monuments historiques, de se plonger dans la culture d’un pays. Ça apporte aussi beaucoup de richesses aux régions visitées, puisque le touriste consomme, et donc le touriste crée de la croissance, et donc le touriste crée de l’emploi. Oui, sauf quand le touriste n’est pas le seul à avoir eu l’idée géniale de visiter cet endroit unique au monde. Et le tourisme, ça devient beaucoup moins sympa quand il y a trop de monde : attirés à grand renfort de campagnes publicitaires, les touristes finissent par détruire ce qu’ils étaient venus admirer. Exemple avec l’inscription à la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, un « label » décerné par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Une consécration ou un cadeau empoisonné ?

Une série de reportages en dix épisodes Vous êtes seul, célibataire ? Là-bas vous aide à rencontrer quelqu’un ! [INTÉGRALE] AbonnésÉcouter

Le

Tout le monde ne se pose pas la question, mais beaucoup quand même : comment rencontrer quelqu’un ? Où choper un mec ? Où draguer une fille ? Dans la rue, dans un bar, au bureau ? Sur un site de rencontre, avec une application ? Pour une nuit, pour la vie ? Chacun ses trucs, mais au fait, comment font les autres ? Sophie Simonot est allée vous poser la question. Une série de reportages en dix épisodes, dans des milieux et des générations différentes, des réponses et des silences inattendus…