Le Rappel à l’ordre : enquête sur les nouveaux réactionnaires

Cette enquête sur les nouveaux réactionnaires, menée par Daniel Lindenberg, historien des idées et professeur de sciences-politique, révélait l’émergence d’une culture « néo-réactionnaire » dans le paysage français. C’était il y a quatorze ans. Aujourd’hui, la pertinence de cet essai prémonitoire valait bien une republication, agrémentée d’une postface inédite de l’auteur. Il raconte l’évolution – et l’extension - de ce tournant identitaire désormais revendiqué par des intellectuels de plus en plus nombreux et qui se réjouissent du « grand retournement » qu’ils ont provoqué dans le monde des idées.

Daniel Lindenberg, Le Rappel à l’ordre : enquête sur les nouveaux réactionnaires, Le Seuil, Paris, 2016, première édition : 2012.

Dans nos émissions

  • LE RAPPEL À L’ORDRE. Entretien Daniel MERMET avec Daniel LINDENBERG

    LES NOUVEAUX RÉACS SE PORTENT BIEN, MERCI Abonnés

    Écouter
    Il y a 14 ans, en 2002, LE RAPPEL À L’ORDRE, « Enquête sur les nouveaux réactionnaires », de Daniel LINDENBERG, avait déchaîné la polémique. Être désigné NÉO-REAC relevait alors encore de la calomnie. Aujourd’hui, la nouvelle édition du livre ne (...)

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Chacun a en soi un bourgeois qui sommeille François Bégaudeau : « Je rêverais qu’une assemblée populaire administre France Inter » AbonnésVoir

Le

Je suis un bourgeois et j’en suis fier. Personne ne dit une chose pareille. Le bourgeois, c’est l’autre, le bobo, le faux-cul, le gras du bide. Et encore, ça se dit plus, bourgeois, c’est désuet. Depuis longtemps, le bourgeois a appris à se déguiser. Une casquette de pêcheur, une veste de paysan, un blue jean comme les ouvriers. Il a entonné des discours indignés et révoltés contre le mal, contre le fascisme et contre les cons. C’est un libertaire, le bourgeois. Contre l’impôt, contre le voile, contre les flux migratoires incontrôlés. Il proclame la révolution. C’est le titre du livre d’Emmanuel Macron, RÉVOLUTION. Il est progressiste aussi. Le mouvement qui soutient Macron se proclame « progressiste ».