Numberland, le monde en chiffres

Détendons-nous, jouons un peu, beaucoup, passionnément grâce à ce journaliste-écrivain anglais pour voit la vie en…chiffres. Avec un humour bien de chez lui, il nous raconte, au hasard des 28 chapitres, l’être humain, la musique, l’argent, l’amour, des anecdotes en tous genres. Ainsi 9,12 est la plus grande distance en mètres à laquelle quelqu’un ait craché un criquet mort avec la bouche ; ou encore 3 085 209 600 000 est le nombre de rouleaux de papiers peint qu’il faudrait pour recouvrir le désert du Sahara. Des données chiffrées, loufoques et drôles, il en existe des milliers dans ces pages. Parfaitement inutiles, donc nécessaires.

Mitchell Symons, Numberland, le monde en chiffres, Marabout, Paris, 2014.

C'est vous qui le dites…Vos messages choisis par l'équipe

Les bouquins de LÀ-BASLire délivre

  • Voir

    La bibliothèque de LÀ-BAS. Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Lire délivre...

    Vos avis et conseils sont bienvenus !

Une sélection :

Chacun a en soi un bourgeois qui sommeille François Bégaudeau : « Je rêverais qu’une assemblée populaire administre France Inter » AbonnésVoir

Le

Je suis un bourgeois et j’en suis fier. Personne ne dit une chose pareille. Le bourgeois, c’est l’autre, le bobo, le faux-cul, le gras du bide. Et encore, ça se dit plus, bourgeois, c’est désuet. Depuis longtemps, le bourgeois a appris à se déguiser. Une casquette de pêcheur, une veste de paysan, un blue jean comme les ouvriers. Il a entonné des discours indignés et révoltés contre le mal, contre le fascisme et contre les cons. C’est un libertaire, le bourgeois. Contre l’impôt, contre le voile, contre les flux migratoires incontrôlés. Il proclame la révolution. C’est le titre du livre d’Emmanuel Macron, RÉVOLUTION. Il est progressiste aussi. Le mouvement qui soutient Macron se proclame « progressiste ».