Les luttes et les rêves, une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours

L’histoire de France ne se limite ni à « nos ancêtres les Gaulois » et ni à l’hexagone. Elle n’est pas non plus écrite que par ceux d’en haut, ceux qui gouvernent, qui décident, gagnent et remplissent les livres de leurs exploits de vainqueurs. Michelle Zancarini-Fournel, professeur émérite à l’université Lyon I, spécialiste d’histoire contemporaine le sait, qui a consacré sa vie de chercheuse aux résistances populaires. Cette histoire France qu’elle vient d’écrire est celle des classes populaires et des opprimés de tous ordres, celle « de leurs accommodements, de leurs résistances à l’ordre établi et aux pouvoirs dominants, leurs luttes et leurs rêves ». Elle raconte aussi les colonisés et les migrants accueillis à « bras fermés. Le champ est large pour Michelle Zancarini-Fournel qui commence son livre en 1685, année de l’adoption du Code Noir qui régit l’esclavage et de celle de la révocation de l’édit de Nantes. Une date comme point de départ à cette somme de lutte et de rêves, afin de décentrer le regard, c’est-à-dire choisir de s’intéresser aux hommes et femmes « sans nom », aux minorités et aux subalternes.

Michelle Zancarini-Fournel, Les luttes et les rêves, une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours, Zone, Paris, 2016.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !

Avec Yann Augras, de la CGT, depuis l’usine GM&S Industry Les GM&S mettent le feu dans l’usine Écouter

Le

« Suite aux négociations catastrophiques avec la cellule de crise mise en place par le gouvernement, les salariés on décidé de hausser le ton et de mettre le feu dans l’usine. » C’est le communiqué des 277 salariés de GM&S Industry, sous-traitant de Renault et PSA Peugeot, en lutte depuis six mois, qui avaient menacé de faire sauter leur usine.