Sulvie Lefevre : quelle joie !

samedi 11 novembre

Des amis m’ont inscrit a votre site . quelle joie d avoir enfin autre chose que la langue de bois qui parait même toucher notre gauche.
Vieille ou jeune soixante huitarde (20 ans en 68) découvrant la liberté de parole dans les rues de Paris, je revis dans ma campagne nantaise peuplée encore de descendants d’esclavagistes sans aucun remords d’avoir fait fortune ainsi et de bourgeois méprisants la jeunesse.
faites un jour une enquête sur le scandaleux bureau du CROUS des universités qui heureux de donner un petit boulot aux étudiants n’osent jamais dire qu’ils savent qu’aucun d’eux ne sera déclaré, qu’ils sont donc un bétail facile à licencier et comme il y a beaucoup de boulot genre laveur de vaisselle ou serveur en crêperie, que le soir ils terminent après le dernier tram. j ai passé combien de nuits à prendre ma voiture et a attendre ou mes enfants ou leurs copains pour les ramener chez eux. quand ils ont un chez eux.
Et puis après leurs études ils trouvent un boulot comme ma fille. et pour louer une chambre ou un petit appartement leur employeur doit signer pour l agence immobilière attestant qu’ils ne sont plus en période d essai ni en licenciement ni en démission . après deux refus de son employeur ma fille de 24 ans est rentrée presque en pleurs de son premier travail premier CDI. j y suis allée le lendemain et j ai demandé très poliment du haut de mes 59 ans une petite signature. il m’a été répondu : de façon hautaine mais je peux la licencier demain c’est pour cela que je refuse de signer. ils ne connaissent aucune loi du travail. aucune visite à la médecine du travail depuis 18 mois ni en période d’essai ni autrement . il va falloir que j aille incognito à l’inspection du travail ?
Continuez s’il vous plait
mille mercis pour votre travail
Sylvie LEFEVRE

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous mardi 2 mai pour une nouvelle soirée Café repaire avec le collectif Angers Rassemblement Stop Corruption. Est-il possible d’empêcher les dérives de ceux qui détiennent les rênes du pouvoir ou bien pensez-vous comme le proverbe péruvien « Donnez du pouvoir à un ver de terre, il deviendra un (...)

    Angers

  • Le Repaire limougeaud de Là Bas si j’y suis consacre sa réunion du premier mercredi de chaque mois à un exemple de sociocratie à Limoges : Le collectif de fait "Marceaudacieuse". Les Forgerons de cet atelier d’urbanisme citoyen pour la conversion de la caserne Marceau désaffectée depuis 7 ans (...)

    Limoges

  • Nuit Debout Caen… Nuit de boucan ? Le temps d’une discussion, revenons sur le mouvement Nuit Debout à Caen. Que vous y ayez participé ou non, venez parler de cette expérience difficile à définir et qui n’a peut être pas dit son dernier mot... Précision : les personnes qui seront présentes à cette (...)

    Caen
    36 rue Saint Manvieu

  • Comment le citoyen est-il informé de la vie de sa commune ? La situation est-elle satisfaisante (constat) ? Quelles sont les évolutions ou améliorations à imaginer ? Comment le citoyen peut-il être impliqué/consulté dans les projets communaux et intercommunaux ? Y-a-t-il une limite à la (...)

    Donges
    36 avenue de la Paix

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier