Nicolas Rolandez : La Roche sur Foron

vendredi 15 septembre
Bonjour,
Depuis l’’âge de 20 ans j’’écoute l’’émission susnommée et c’’est cette dernière qui a été ma porte d’’entrée sur les autres émissions de France Inter, jusqu’’à ce que votre radio ne devienne pour moi (et pour mon entourage) la référence radiophonique mélangeant informations, reportages, musiques et cultures.
Depuis le changement d’’horaires intervenu à la rentrée, je ne peux plus écouter cette émission et je n’’arrive pas à m’’intéresser au programme de l’’équipe à Bonnaud que j’’appréciais pourtant dans l’’émission Charivari.
Comme vous l’’aurez compris, "Là-bas si j’’y suis" constitue pour moi la référence de France Inter et de la radio dans son ensemble : le manque est criant et je n’’ai plus le même plaisir à écouter vos ondes, ni même l’’intérêt. Certes, Daniel Mermet perd un auditeur par la force des choses mais votre radio perd aussi un auditeur par votre choix de "désorganiser" la grille 2006/2007. Il va de soi que mes sentiments exprimés dans ce message rejailliront d’’une façon ou d’’une autre sur mon entourage proche, mes amis, mes collègues et que vous perdrez aussi une proportion importante de ces derniers. Vous avez brisé un lien entre France Inter et moi-même et d’’une certaine façon, vous avez aussi brisé le lien entre les autres personnes et moi-même autour de la thématique de la radio et en particulier de France Inter. Je considère cela comme un grand gâchis et je tenais à vous en faire part.
Salutations

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...