Naïma Horchani Carton : un été difficile

De : Naïma Horchani Carton
Envoyé : lundi 4 septembre 2006 20:58
Objet : un été difficile

Bonjour à toute l’équipe,

Et bonne rentrée quand même...
Comme beaucoup de gens, je regrette le changement d’horaire de l’émission et déplore que la direction de France Inter n’est pas jugée bon de revenir sur cette décision malgré notamment la pétition. Je n’ai pas pu vous écouter aujourd’hui mais j’irais "là bas" sur le site où l’on peut télécharger une certaine émission modeste et géniale...
Peut-être envisagez-vous d’aborder la précarisation de la situation des migrants en France. Si c’est le cas et si vous abordez le sujet sous l’angle de la communication via les médias sur le sujet, alors peut-être l’article d’un quotidien local ci-joint vous intéressera.
Le Collectif 15 Uni(e)s Contre Une Immigration Jetable et Réseau Education Sans Frontière, a eu, comme bien d’autres, à soutenir et conseiller juridiquement des étrangers qui courraient le risque d’être expulsés.
En juillet dernier, ce collectif n’a pas pu éviter l’expulsion d’un ressortissant Géorgien. M.TEVZADZE a été mis en cellule de rétention le 18 juillet 2006. Il a fait vainement une grève de la faim et a été expulsé vers Tbilissi le 28 juillet 2006.
Ce n’est certes qu’un drame parmi d’autre. Mais cela a suscité une vive réaction de la préfecture du Cantal qui s’est traduite par un article de presse qui a mis à mal le soutien acquis auprès de la population locale.
C’est la méthode utilisée pour destabiliser le Collectif que je souhaite souligner. Tout d’abord, les arguments contenus dans cet article constitue une diffamation de M. TEVZADZE. Ensuite, la préfecture joue sur la distinction "bon immigré" "mauvais immigré" quand le Collectif se positionne pour le respect des droits de tous les étrangers sans distinction et contre une loi (réforme du CESEDA) et son application niant les droits fondamentaux. Enfin, l’article se termine par une menace de poursuite judiciaire contre le Collectif.
Je vous envoie ci-joint cet article du 27/07/06, la lettre ouverte du Collectif adressée suite à l’article (qui bien sûr n’a pas été publiée dans la presse) et le texte de la conférence de presse qui a suivi.
Si vous avez projeté de traiter dans votre prochaine édition des méthodes utilisées par les autorités pour expulser les étrangers et contrer les actions citoyennes, j’espère que le contenu des textes ci-joint pourra vous servir.
Bien cordialement,
Naïma Horchani Carton
Membre Collectif 15 UCIJ RESF

Hommage à Gotlib (1934 - 2016)

Avec quelques grands classiques…

Dernières publis

Les Rendez-vous des Repaires

  • Château-Arnoux

    Réfugiés, demandeurs d’asile, migrants économiques, travailleurs immigrés… Ces populations fuyant la guerre, la répression ou la misère ont quitté leur pays d’origine pour chercher une vie meilleure sur nos territoires. Désormais, ils sont nos voisins. Que savons-nous d’eux ? De quelle solidarité (...)

    Château-Arnoux-saint-auban

  • Metz

    Depuis presque un siècle, l’Alsace-Moselle est redevenue française ; ne serait-il pas temps de finaliser ce rattachement à notre République "une et indivisible" en supprimant le Concordat qui exclut ses trois départements (Bas-Rhin, Haut-Rhin, Moselle) de la loi 1905 sur la laïcité (...)

    Metz
    Avenue Robert Schuman

  • Angers

    Conscients des enjeux primordiaux liés au réchauffement climatique et à l’épuisement des ressources d’énergies fossiles, de nombreux projets d’appropriation de l’énergie éolienne locale et citoyenne voient le jour ici et là. Par chez nous, ce sont les associations EOLA ( Éoliennes en pays d’Ancenis ) et (...)

    Angers

  • Liffré

    Le Café Repaire du mercredi 7 décembre aura pour thème "La démocratie". La soirée commencera avec la projection de 3 vidéos : « Qu’est-ce qu’une vraie démocratie ? » « Sommes-nous en démocratie ? » « Thèse d’Etienne Chouard » Après avoir essayé de définir ce qu’est une vraie démocratie, nous débattrons dans (...)

    Liffré

  • Le Havre

    Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre