Jean-Luc Drouin : soutien

vendredi 8 septembre

Bonjour,
Pour moi le maintien de "Là-bas" est tout de même une victoire, malgré le changement d’horaire, car même à 17 h, je n’avais que rarement l’occasion de l’écouter ces dernières années.
L’important c’est que cette émission demeure sur France Inter avec sa grille de lecture si différente. Certes, je trouve cette émission parfois un peu caricaturale avec " les bons et les méchants ", comme je le pensais moi aussi du haut de mes 18 ans. Aujourd’hui, du haut de mes 50 balais, je suis plus nuancé. J’ai eu l’occasion de rencontrer de véritables abrutis chez les "bons" et des gens tout à fait fréquentables chez "les méchants".
Mais comme je suis tout de même nostalgique de mes certitudes d’autrefois, et que malgré tout je ne veux pas devenir un vieux con, pour la première fois depuis des décennies je me suis associé avec une fébrilité juvénile aux centaines de milliers d’auditeurs qui veulent un vrai pluralisme sur le service public qui fait tout de même la part un peu trop belle à la droite libérale non moins caricaturale qui commençait à être un peu trop omniprésente sur l’antenne publique.
De toute façon, pour moi le vrai pluralisme c’est la juxtaposition de convictions bien ancrées et non un lénifiant politiquement correcte.
Je pense que la mobilisation pour Gérard et son émission ont également - dans une certaine mesure -permis le retour de Guy Carlier ou le maintien de Didier Porte (je ne suis pas certain de l’orthographe de son nom).
Avec des troublions comme ces trois là, ou une chronique pour l’excellent et atypique économiste Bernard Maris (même chose pour son orthographe), je pense que certains courants de pensées ne sont pas censurés. Reconnaissons que même à dose homéopathique il n’y a guère que sur Inter qu’on les trouve.
Mais je suis intimement convaincu que par les temps qui courent, sans ce type de mobilisation citoyenne la pensée unique ferait très vite un retour en force.
Donc, ne boudons pas cette petite victoire.
Jean-Luc, Rouen

Les Rendez-vous des Repaires

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • Il en a été question lors de la campagne des présidentielles. Certains applaudissent, d’autres crient à l’arnaque néo-libérale, d’autres encore lui préfèrent le « salaire à vie ». Venez faire part de votre avis et débattons-en !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

  • Le café Repaire de Chateau-Arnoux, en collaboration avec le journal L’Âge de Faire, vous donne rendez-vous mardi 6 juin à 18h pour débattre autour du thème : La santé est un droit.

    Château-Arnoux-saint-auban

  • « Député » : membre d’un groupe, chargé d’une mission déterminée. Un député, ça sert à quoi ? A l’approche des nouvelles élections législatives, le Café repaire vous invite à une soirée-discussion autour du fonctionnement, des valeurs et des enjeux et du parlementarisme. Les formations politiques locales, tous (...)

    Angers

  • Avec Patrick Le Moal, fondation Copernic, ex-inspecteur du travail Le travail s’est déshumanisé et a perdu son sens. On est dans la performance financière. Les salariés, constamment mis à l’épreuve, en arrivent à douter de leur propre valeur et légitimité. La logique libérale du profit impose un (...)

    Saint-Lô