Hervé Robert : changement de grille Radio France

lundi 18 septembre
Si comme beaucoup je regrette de ne plus pouvoir écouter LBSYJS en remontant dans ma voiture, ce que regrette encore plus c’est cette radio publique à l’eau de rose que l’on nous sert.
Que des émissions tièdes sans vagues où l’on ne peut exprimer que des idées politiquement correctes.
Que penser de M DEMORAN le matin (pour paraphraser Strauss Khan sur Sarkozy) faible avec l’économie libérale et les ministres et fort avec les idées alternatives et les opposants politiques
Que dire également de cette émission à 18h sur l’actualité internationale pleine de bonne volonté et bourrée d’Europe a quoi cela sert-il d’avoir voté à 55% contre la constitution européenne ?
France Inter donne l’impression d’être maintenant une radio aseptisée
Le pire c’est que c’est la même chose sur France Culture j’écoutai auparavant Elisabeth Levy le samedi matin maintenant il y a un autre présentateur que je pourrai qualifier de « propre sur lui et bien lisse »
Radio France a été bien reprise en main pour 2007 pour couronner le tout à quand Michel Drucker sur Radio France.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Va-t-on vers la suppression de l’argent liquide à l’horizon de 2022 (c’est-à-dire demain) ? Quels seraient les avantages d’une telle mesure et ses conséquences au quotidien ? En Allemagne, Grande-Bretagne et en Italie, des voix opposées se font entendre. En France, le débat n’est toujours pas (...)

  • Voter a-t-il encore un sens ? Si oui, alors pour qui voter ? Le débat sur les programmes et les idées est étouffé par les affaires et la corruption. Pourtant, ces programmes, ces idées existent bien et nous ne pouvons les ignorer sans perdre de vue les enjeux de cette élection. Qui est qui et qui dit (...)

    Portiragnes

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • En présence de Pierre Bitoun, co-auteur de Le sacrifice des paysans, nous tenterons d’expliquer comment le projet productiviste qui s’est déployé au cours des 70 dernières années a entraîné la destruction des sociétés paysannes et des cultures (...)

  • Les compteurs Linky : nous parlerons des différentes initiatives résistantes et des manifestations anti-Linky qui sont de plus en plus nombreuses.

    Limoges