Eric Balssa : mail au médiateur

De : Eric Balssa
Envoyé : lundi 4 septembre 2006 18:26
Objet : Message via le site France Inter : Là-bas si j’y suis
lieu = nantes

Daniel Mermet, bonjour.

Voilà, c’’est fait : Là-bas si j’y suis est à 15h00.
Je ne peux plus écouter l’’émission.
Je ne peux plus.
Ca m’a fait un vide insondable aujourd’’hui...
Et -oui- j’ai eu envie de pleurer... Pas métaphoriquement.
La rage du vaincu...
Je consulterai le site là bas.org. mais c’est pas pareil, n’est-ce pas...
Continuez votre travail et... bon courage.
Amitiés
Eric Balssa

ci-dessous, copie du message que je viens d’envoyer au médiateur et à la rédaction de FI (ça sert à rien, mais ça soulage) :

Voilà, c’est fait : malgré tout (malgré la raison, l’intelligence, la mobilisation des auditeurs, l’impact de l’émission elle-même, l’urgence et l’importance des questions qu’elle soulève)"Là-bas si j’y suis" a été déplacé à 15h00.
Je ne peux plus écouter cette émission.
Le service public m’a privé, délibérément, d’un espace de liberté et de réflexion. Et beaucoup d’autres avec moi...
France Inter continue sa reprise en main idéologique pour une caste d’intellectuels ou d’animateurs populistes repus de leur suffisance et devient d’une vacuité... comment dire... insondable (pas le temps ici de proposer une analyse critique du 7/9, du fou du roi ou de la bande à Bonnaud que je viens d’écouter à l’instant...
Pourtant ces émissions sont édifiantes sur la façon qu’ont nos élites ?) de se représenter le monde !).
Je n’écouterai plus France Inter (et j’en connais pas mal autour de moi qui cherchent d’autres fréquences).
Continuez à rester entre français bon teint, bien proprets, bien normalisés.
Continuez à fermer les yeux, surtout ne vous posez pas de questions.
Restez entre vous, ressassez tous vos propos convenus, simplistes, ad nauseam. C’est bien le meilleur moyen de ne pas voir le mur contre lequel vous vous précipitez : ça vous donne l’illusion du sursis !
Quant à moi, je vais voir ailleurs si j’y suis.
Là où il y a encore des gens qui font le pari de l’intelligence.
Ciao.
Eric Balssa

Zoom

  • Lire délivre La bibliothèque de "Là-bas" Lire

    Le

    Les livres qui ont été mentionnés dans les émissions et les autres. Des bouquins que l’équipe vous recommande et dont il est possible que vous n’entendiez pas parler ailleurs… Une sélection complétée petit à petit.

Dernières publis

Les Rendez-vous des Repaires

  • Saint Lô

    En France, les femmes n’ont obtenu le droit de vote qu’en 1944. Elles ne peuvent exercer une profession et ouvrir un compte bancaire sans autorisation du mari que depuis 1965. Aujourd’hui, l’égalité hommes/femmes n’est toujours pas effective dans de nombreux domaines. Quelles sont les luttes (...)

    Saint-Lô

  • Vierzon

    Mardi 4 octobre, à 19 heures, le café repaire de Vierzon accueillera Marie-Josèphe Bonnet. Cette historienne, figure du mouvement féministe et homosexuel, pose aujourd’hui la question : où sont passés les rebelles ? Auteur de nombreux ouvrages, Marie-Josèphe Bonnet, qui a milité dans le Mouvement de (...)

  • Angers

    Mardi 4 octobre, rendez-vous au bar Challenge à 19h30 pour organiser la résistance sur tous les fronts. Au programme : – organisation du passage et de l’accueil à Angers le mercredi 12 octobre de la Caravane Solidaire avec la Grèce. – présentation et renforcement du mouvement Nuit Debout – (...)

    Angers

  • Nîmes

    Le café repaire du 7 septembre nous a permis d’évoquer un peu l’histoire, l’origine de la notion de laïcité. Le sujet étant loin d’être épuisé, le 5 octobre, à partir de 19h, nous en remettrons une couche !

    Nîmes
    24 Boulevard Amiral Courbet

  • La Rochelle

    Procédé de mise en œuvre de satisfaction de besoins publics de l’État et des collectivités territoriales, voire même d’établissements publics, le PPP (partenariat public-privé) a souvent mauvaise presse, et pas seulement en France. Déjà, de par son origine, anglo-saxonne. Source diabolique s’il en est. Le (...)