Eric Balssa : mail au médiateur

De : Eric Balssa
Envoyé : lundi 4 septembre 2006 18:26
Objet : Message via le site France Inter : Là-bas si j’y suis
lieu = nantes

Daniel Mermet, bonjour.

Voilà, c’’est fait : Là-bas si j’y suis est à 15h00.
Je ne peux plus écouter l’’émission.
Je ne peux plus.
Ca m’a fait un vide insondable aujourd’’hui...
Et -oui- j’ai eu envie de pleurer... Pas métaphoriquement.
La rage du vaincu...
Je consulterai le site là bas.org. mais c’est pas pareil, n’est-ce pas...
Continuez votre travail et... bon courage.
Amitiés
Eric Balssa

ci-dessous, copie du message que je viens d’envoyer au médiateur et à la rédaction de FI (ça sert à rien, mais ça soulage) :

Voilà, c’est fait : malgré tout (malgré la raison, l’intelligence, la mobilisation des auditeurs, l’impact de l’émission elle-même, l’urgence et l’importance des questions qu’elle soulève)"Là-bas si j’y suis" a été déplacé à 15h00.
Je ne peux plus écouter cette émission.
Le service public m’a privé, délibérément, d’un espace de liberté et de réflexion. Et beaucoup d’autres avec moi...
France Inter continue sa reprise en main idéologique pour une caste d’intellectuels ou d’animateurs populistes repus de leur suffisance et devient d’une vacuité... comment dire... insondable (pas le temps ici de proposer une analyse critique du 7/9, du fou du roi ou de la bande à Bonnaud que je viens d’écouter à l’instant...
Pourtant ces émissions sont édifiantes sur la façon qu’ont nos élites ?) de se représenter le monde !).
Je n’écouterai plus France Inter (et j’en connais pas mal autour de moi qui cherchent d’autres fréquences).
Continuez à rester entre français bon teint, bien proprets, bien normalisés.
Continuez à fermer les yeux, surtout ne vous posez pas de questions.
Restez entre vous, ressassez tous vos propos convenus, simplistes, ad nauseam. C’est bien le meilleur moyen de ne pas voir le mur contre lequel vous vous précipitez : ça vous donne l’illusion du sursis !
Quant à moi, je vais voir ailleurs si j’y suis.
Là où il y a encore des gens qui font le pari de l’intelligence.
Ciao.
Eric Balssa

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le repaire de Neuvy reprend du service ! Au lendemain de cette élection présidentielle qui fait d’Emmanuel Macron le 8e président de la Ve République, il nous a semblé bon de nous interroger sur la suite des évènements... Possibilité de manger ensuite : Assiette tarte (salée, crudités et fromage) à 10 (...)

    Neuvy
    24, rue Saint-Vincent

  • Bonjour à tous, Nous nous retrouvons samedi 27 mai au restaurant Hannibal, Wiener Straße 69, 10999 Berlin à partir de 14h15. Nous accueillerons Stéphane Richeux : 45 ans, d’origine bretonne, professeur certifié d’histoire-géographie. Début de carrière à Vaulx-en-Velin. 1997-2003 : enseignant au (...)

    Berlin

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • Il en a été question lors de la campagne des présidentielles. Certains applaudissent, d’autres crient à l’arnaque néo-libérale, d’autres encore lui préfèrent le « salaire à vie ». Venez faire part de votre avis et débattons-en !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

  • « Député » : membre d’un groupe, chargé d’une mission déterminée. Un député, ça sert à quoi ? A l’approche des nouvelles élections législatives, le Café repaire vous invite à une soirée-discussion autour du fonctionnement, des valeurs et des enjeux et du parlementarisme. Les formations politiques locales, tous (...)

    Angers