Carine Bres

Désolée Daniel,
mais je n’’ai pas pu m’’empêcher de pousser un coup de gueule auprès des "autorités" de France Inter : tu étais ma bulle d’’oxygène au sortir de mes cours, celui qui me disait que j’’avais raison de me couper en 4 pour que mes élèves ne deviennent pas ces bons petits soldats de la consommation que toute la politique de croissance actuelle, et de sape du service public, tend à les faire devenir ; le seul qui, au matin du référendum sur la constitution, grâce au répondeur, m’’a rassurée sur le fait que je n’’étais ni folle, ni réac, ni indigne de ma patrie si j’’avais voté "non ; le seul qui envoie sur les ondes des voix, des paroles non formatées, qui nous poussent à réagir et à réfléchir, y compris pour s’’indigner ; alors ne plus être à l’’écoute sinon d’’une énième émission destinée à amuser la gallerie pendant que des choses essentielles se disent à 15h pendant que je travaille, ne plus connaître ce sentiment d’’intense soulagement en entendant des points de vue enfin désenclavés de cette pensée unique qui nous bouffe petit à petit, c’’est une véritable désillusion, d’’autant qu’avec trois bambins et du travail à ne plus savoir qu’en faire jusque tard le soir (heures sup, manque de personnel, on connaît la chanson), inutile de te dire qu’’écouter l’’émission sur l’’ordi en différé devient de la bravoure. M’’enfin, c’’est déjà mieux que de te voir disparaître des ondes ; allez, tu me manques bien "grande gueule", mais je résiste, pour mes enfants, pour mes élèves !
Cordialement, Carine

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...