Émission mensuelle avec l’équipe du Monde Diplomatique [RADIO : 25’34]

Autour du Diplo de septembre

Le

Rencontre à la Fête de l’Huma avec l’équipe du Monde diplomatique de septembre 2016, avec, autour d’Anaëlle VERZAUX :


- Hélène RICHARD et Renaud LAMBERT pour le Manuel d’économie critique, un numéro spécial qui revisite les programmes de première et de seconde, édité par le Monde Diplomatique à destination des lycéens, des profs d’éco et de tous ceux qui s’intéressent à une autre économie


- Pierre SOUCHON, qui a visité la France « en mal de médecins ». La désertification de l’accès aux soins en milieu rural et dans les petites communes empêche trois millions de personnes de trouver un médecin traitant.

Écouter l'émission

  • 01. Hélène RICHARD et Renaud LAMBERT : « Manuel d’économie critique » Télécharger

    - MP3 - 14 Mo

  • 02. Pierre SOUCHON : « Cette France en mal de médecins » Télécharger

    - MP3 - 14.1 Mo

L’HUMA SI J’Y SUIS : Autour du Diplo de septembre

Les différentes séquences de l’émission :

01. Hélène RICHARD et Renaud LAMBERT : Manuel d’économie critique

01. Hélène RICHARD et Renaud LAMBERT : « Manuel d’économie critique »

Équations impénétrables, courbes énigmatiques, raisonnements nébuleux… L’économie dominante invite à un double renoncement : devant les difficultés techniques d’un univers réservé aux experts, d’une part ; devant des « lois » scientifiques immuables, de l’autre. Le contre-manuel du Monde diplomatique entend inverser cette logique. Son ambition ? Rendre l’économie accessible au plus grand nombre et en souligner la nature politique. Bref, rappeler que, comme la chose publique, l’économie est l’affaire de tous. Et permettre à chacun de s’en emparer.

Manuel d’économie critique, un hors-série du Monde diplomatique
JPEG - 341.3 ko
Renaud LAMBERT et Hélène RICHARD

02. Pierre SOUCHON : Sur les routes russes, avec les camionneurs en colère

02. Pierre SOUCHON : « Cette France en mal de médecins »

Entre 2007 et 2016, le nombre de généralistes en France a diminué de 8,7%. Plus de trois millions de personnes peinent désormais à trouver un médecin traitant. D’abord apparu dans les zones rurales, ce problème touche désormais de petites villes comme Lamballe, une commune bretonne gagnée par le désert médical.

pages 22 et 23 du Monde Diplo : Cette France en mal de médecins
JPEG - 325.3 ko
Pierre SOUCHON
JPEG - 243.7 ko
Anaëlle VERZAUX

Merci à Hélène RICHARD, Renaud LAMBERT et Pierre SOUCHON.
Merci aussi à Sophie DURAND-NGÔ du Monde Diplomatique.

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

journaliste : Anaëlle VERZAUX
réalisation : Franck HADERER, Sylvain RICHARD
préparation : Jonathan DUONG, Marie GALL et Véronique BROCARD
photos : Grégory SALOMONOVITCH

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.)

Les Rendez-vous des Repaires

  • "Revenu de base, revenu minimum, revenu inconditionnel, revenu d’existence, salaire à vie..." Ce sera le menu du prochain café repaire organisé conjointement par ATTAC 17 et le Centre d’Animation et de Citoyenneté de Surgères. Nous nous retrouverons mercredi 18 janvier au Café Français de Surgères, à (...)

  • L’accusée « Parti Socialiste » est déjà en état de mort cérébrale, Aude Lancelin parle même d’un PS en voie de putréfaction ; mais nous, citoyens atterrés, ne reculons pas devant l’ignominie ! Nous mettons en procès le « Parti socialiste ». La dictature des marchés ? La libre circulation des marchandises à (...)

    Nice

  • Le prochain café-repaire de Prades se tiendra le 19 janvier à 18h30, comme toujours au bar L’Hostalrich. Au menu de cette soirée : Les Brulls (on ne lâche rien !) La monnaie locale Les primaires au PS Le revenu universel On vous attend nombreux (...)

    Prades
    156 Avenue du Général de Gaulle

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

Dernières publis

Une sélection

À Boston, après les élections américaines, un entretien exclusif avec NOAM CHOMSKY [VIDÉO : 25’28] NOAM CHOMSKY : TRUMP EST UNE MENACE POUR LE MONDE ? AbonnésVoir

Le

Pour Noam CHOMSKY, depuis plusieurs années, les États-Unis sont mûrs pour l’avènement d’une figure autoritaire. Celui que MICHAEL MOORE décrit comme « lamentable, ignorant, clown à mi-temps et sociopathe à plein-temps » est élu président des États-Unis. Voici Ubu Roi à la Maison Blanche.

Sauf que ce n’est pas une farce. Dans le pays le plus puissant du monde, l’imprévisible TRUMP est à la tête de « l’organisation la plus dangereuse de l’histoire mondiale ». Comment comprendre ce retournement de l’histoire ? De toutes nos rencontres depuis plus de dix ans avec Noam CHOMSKY, celle-ci est un appel urgent à la mobilisation et au « militantisme populaire ».

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.