LÀ-BAS HEBDO n°40 [RADIO 1h01]

Violences policières : brisez le silence Abonnés

Le

A l’heure où des policiers manifestent contre la "violence anti flic" il est peut être utile d’évoquer la lutte opposée contre les violences policières. De nombreuses images circulent sur des violences contre de jeunes manifestants. Mais depuis longtemps les quartiers populaires sont frappés par ces violences le plus souvent impunies et qui passent sous silence. Ces violences sont perçues non pas seulement comme des bavures qu’il suffirait de dénoncer et de réformer, mais comme un racisme d’État, contre des catégories précaires et vulnérables.

Dans la manif à Paris, le 1er mai dernier

C’est donc un profond ressentiment qui fermente et qui peut faire naître ces monstres sociaux que le gouvernement socialiste nous donne l’ordre de ne pas chercher à comprendre. Le voilà l’ordre, le voilà le maintien de l’ordre. Les policiers ne sont que les chiens de garde de cet ordre-là. Les maîtres sont ailleurs.

Mais tout d’abord, les victimes de ces violences, combien sont-elles ? Quels chiffres ? Quelles études ? En France « on sait combien de personnes sont tués par an par des guêpes, par les violences policières on ne sait pas. » Aussi, pour ce LÀ-BAS Hebdo n°40, nous recevons :

- Aline DAILLÈRE, auteure du rapport « L’ordre et la force » pour l’Association des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT)

- Farid EL YAMNI, du Comité « Justice et Vérité pour Wissam »

- Christian TIDJANI et son fils Geoffrey, blessé à l’œil par un tir de flashball

- Nicolas COMTE, secrétaire général adjoint et porte-parole du syndicat « Unité SGP Police-Force Ouvrière »

LÀ-BAS Hebdo n°40 (extrait)

Les différentes séquences de l’émission :

01. Vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis [11’04]

01. Vos messages sur le répondeur

02. L’ordre et la force : un rapport « accablant » [13’31]

Aline Daillère

03. Geoffrey Tidjani, brisé par un flashball [12’10]

Geoffrey et Christian Tidjani

En 2010, Geoffrey TIDJANI, mobilisé contre la réforme des retraites, bloque son lycée avec ses camarades. Alors qu’il est isolé, en train de déplacer une poubelle, il est visé par un tir de flashball qui atteint son œil. Le policier expliquera avoir tiré par légitime défense, alors que Geoffrey aurait été en train de lui lancer des projectiles. Une vidéo filmé par le portable d’un de ses camarades montre que ce n’est pas le cas :

Geoffrey Tidjani atteint par un tir de flashball en 2010
par Là-bas si j'y suis

04. Justice et Vérité pour Wissam [16’01]

Farid El Yamni, frère de Wissam

05. Contre l’impunité : transparence et indépendance [08’42]

Christian Tidjani

Programmation musicale :
- Gilles, Jules et Jean : L’Enfant et le CRS
- NTM : Police
- Gomez et Tavarès : Police

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

entretien : Daniel MERMET
réalisation : Jérôme CHELIUS et Florian LOPEZ
photos : Jeanne LORRAIN
préparation : Jonathan DUONG

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

Déjà abonné ? Identifiez-vous.

Pour accéder à tous nos contenus, vous devez être abonné…

Abonnez-vous !

L’abonnement c’est maintenant ! (et c’est très simple)

Grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux, une partie du site reste accessible à tout le monde : certains nouveaux contenus sont en accès libre, l’accès aux archives des émissions (créé par un auditeur en 2003) reste gratuit, de même que l’espace réservé aux Repaires de Là-bas.

Mais l’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

L’abonnement coûte 5€/mois (60€/an). Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent :
- les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...)
- ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...)

Je m'abonne

Voir aussi

Cliquez ici pour télécharger le rapport « L’ordre et la force »

- « L’ordre et la force », le rapport d’enquête de l’ACAT sur les violences policières (14 mars 2016)

- Notre LÀ-BAS Hebdo n°26 : « MARCHE DE LA DIGNITÉ », une émission du 30 octobre 2015

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous mardi 2 mai pour une nouvelle soirée Café repaire avec le collectif Angers Rassemblement Stop Corruption. Est-il possible d’empêcher les dérives de ceux qui détiennent les rênes du pouvoir ou bien pensez-vous comme le proverbe péruvien « Donnez du pouvoir à un ver de terre, il deviendra un (...)

    Angers

  • Le Repaire limougeaud de Là Bas si j’y suis consacre sa réunion du premier mercredi de chaque mois à un exemple de sociocratie à Limoges : Le collectif de fait "Marceaudacieuse". Les Forgerons de cet atelier d’urbanisme citoyen pour la conversion de la caserne Marceau désaffectée depuis 7 ans (...)

    Limoges

  • Nuit Debout Caen… Nuit de boucan ? Le temps d’une discussion, revenons sur le mouvement Nuit Debout à Caen. Que vous y ayez participé ou non, venez parler de cette expérience difficile à définir et qui n’a peut être pas dit son dernier mot... Précision : les personnes qui seront présentes à cette (...)

    Caen
    36 rue Saint Manvieu

  • Comment le citoyen est-il informé de la vie de sa commune ? La situation est-elle satisfaisante (constat) ? Quelles sont les évolutions ou améliorations à imaginer ? Comment le citoyen peut-il être impliqué/consulté dans les projets communaux et intercommunaux ? Y-a-t-il une limite à la (...)

    Donges
    36 avenue de la Paix

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier