FEU SUR LE CODE DU TRAVAIL ! [RADIO 18’48]

DÉMOLIR LE CODE DU TRAVAIL : « SARKO EN RÊVAIT, HOLLANDE LE FAIT » Abonnés

Le

Le chômage, c’est à cause du droit du travail. Il faut avoir le courage de le dire, les salariés sont des conservateurs nantis qui font tout pour garder leurs privilèges.

Voyez ce Code du travail dont ils ont fait une bible sacrée. Le discuter est un blasphème, c’est un crime. Mais heureusement la France a des résistants et des audacieux. Voyez les guérilleros du MEDEF, voyez MACRON, ce franc-tireur, voyez BADINTER ce partisan, oui, FEU SUR LE CODE, VIVE LES JETABLES ! VIVE LES PRÉCAIRES !

Et n’oubliez pas cette profonde pensée de Laurence PARISOT, ancienne présidente du MEDEF : « LA LIBERTÉ DE PENSER S’ARRÊTE LÀ OÙ COMMENCE LE DROIT DU TRAVAIL. »

Un entretien de Daniel MERMET avec Gérard FILOCHE.

Écoutez l’entretien radio [18’48] :


Regardez un extrait de l’entretien en vidéo [10’33] :


Programmation musicale :
- Adrienne Pauly : La fille au prisunic


Le répondeur de Là-bas si j’y suis attend vos messages au 01 85 08 37 37.

entretien : Daniel MERMET
réalisation : Jérôme CHELIUS
montage : Grégory SALOMONOVITCH
vidéo : Jeanne LORRAIN & Jonathan DUONG

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

Déjà abonné ? Identifiez-vous.

Pour accéder à tous nos contenus, vous devez être abonné…

Abonnez-vous !

L’abonnement c’est maintenant ! (et c’est très simple)

Grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux, une partie du site reste accessible à tout le monde : certains nouveaux contenus sont en accès libre, l’accès aux archives des émissions (créé par un auditeur en 2003) reste gratuit, de même que l’espace réservé aux Repaires de Là-bas.

Mais l’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

L’abonnement coûte 5€/mois (60€/an). Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent :
- les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...)
- ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...)

Je m'abonne

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le premier café-repaire aura lieu mercredi 22 février à 18h30. Pour cette première à Neuvy, pas de thème défini. La discussion sera libre pour que les habitués définissent la nouvelle façon de faire, tout en restant dans l’esprit de l’émission de Daniel Mermet, « Là-bas si j’y suis (...)

    Neuvy
    24, rue Saint-Vincent

  • Pour ce nouveau café-repaire, nous recevons l’association STOP TAFTA 39, pour débattre autour du CETA et du TAFTA et dire non aux pleins pouvoirs donnés aux multinationales. Pour rappel L’Accord économique et commercial global (AEGC) ou Comprehensive Economic and Trade Agreement (CETA) est un (...)

    Lons-le-Saunier
    6 Rue Traversière

  • Salut les Auditeurs Modestes et Géniaux, Olivier AZAM et son film La Cigale, le corbeau et les poulets seront les prochains invités du café-repaire là-bas si j’y suis d’ANNECY-MEYTHET en partenariat avec le cinéma Le Rabelais. On pourra échanger et débattre avec Olivier AZAM après le film, mais (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • Avec Christian Prébois, syndicaliste. L’idée d’un revenu de base (d’existence, universel, citoyen, etc.) n’est pas nouvelle. Elle suscite un intérêt croissant depuis qu’elle fait l’objet d’une expérimentation en Finlande. Son objectif : donner à chaque individu un revenu, sans condition, de la naissance à (...)

    Saint-Lô

Une sélection