Spécial LÀ-BAS Hebdo n°42 [RADIO 60’00]

CE N’EST QU’UN DÉBUT, POUTOU À BORDEAUX, LORDON À PARIS Abonnés

Le

JPEG - 251.3 ko
(photo : Jonathan DUONG)

Trente ans de mondialisation néolibérale, de domination des actionnaires, de chômage de masse, de précarité, d’inégalités délirantes, de médiocrité culturelle générale, d’entourloupes médiatiques, de trahisons politiques. On a compris. Plus besoin de jouer l’indignation ou de tapoter des pétitions ou de chanter la compassion du cœur.

On le sait, d’abord parce qu’on le vit, chômeurs, précaires, étudiants, sans-papiers, sans-logement, sans-boulot, sans-droits, sans défense, le temps des arrangements est terminé. La « Loi El Khomri » est la provocation de trop. On s’en fout de la loi Khomri. On a compris. On le dit. On le crie. On le rit. On le rêve.

Oui, RÊVE GÉNÉRAL ! Oui, le RÉVEIL DU RÊVE A SONNÉ ! Oui, maintenant à nouveau, c’est notre utopie contre la leur. Notre vieille utopie, face contre face, classe contre classe ! Ces mots sont violents ? Regardez : gazer, matraquer, réprimer, c’est la seule réponse à une jeunesse qui demande la séparation du Medef et de l’État. Ils ont la force, la presse et l’argent. Ils ont le cynisme le plus glacé. Nous avons le reste, c’est-à-dire la vie, c’est-à-dire tout. Soyons tout !

Regardez, déjà en quelques semaines le Front National est marginalisé, complètement hors-jeu, la baudruche se dégonfle, Dracula perd son dentier. Les jours qui viennent nous diront si c’est un petit flirt de printemps avec l’Histoire ou bien si c’est une page nouvelle que nous écrivons. Qui le savait en mars 68 ? Qui le savait en novembre 95 ? On peut prendre d’autres dates dans notre Histoire. Il ne faut pas manquer ces moments-là. Au moins pour ne pas vivre la honte de ne pas avoir essayé. Oui, on a raison de se révolter. Toujours.

D.M.
LÀ-BAS Hebdo n°42 (extrait)

Amorphes, résignés, dépolitisés. Jeudi 31 mars, ils étaient un million dans les rues à prouver le contraire. La France en a marre d’en avoir marre. La France a compris, merci Myriam ! Voici LÀ-BAS Hebdo n°42 :

- dans la manif à BORDEAUX avec PHILIPPE POUTOU du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), ouvrier aux usines FORD qui a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2017 (reportage radio : Thibaut CAVAILLÈS)

- à Paris, place de la République, intervention publique de FRÉDÉRIC LORDON pour le public réuni pour la NUIT DEBOUT (radio : Anaëlle VERZAUX)

- ces jours-ci on pense beaucoup au « 15 M » du mois de mai 2011 à Madrid et à Barcelone. Une occasion de revoir ce formidable entretien à Barcelone avec l’écrivain EDUARDO GALEANO, mort le 13 avril 2015. Le véritable manifeste de LÀ-BAS SI J’Y SUIS ! (Traduction d’Antoine CHAO)


Les différentes séquences de l’émission :

01. Vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis [07’32]

01. Vos messages sur le répondeur

02. Poutou à Bordeaux [10’18]

03. Le Front National hors-jeu [17’03]

04. Lordon à Paris [11’49]

05. Gérard MORDILLAT mord [06’39]

06. Didier PORTE nous fâche avec De Villiers [06’55]


Eduardo GALEANO, mai 2011, plaça de Catalunuya, Barcelone

En 1971, Eduardo GALEANO publie Les Veines ouvertes de l’Amérique latine, un essai majeur pour comprendre comment l’Amérique latine a été pillée et exploitée par les puissance étrangères depuis la colonisation espagnole. À Là-bas nous n’avons jamais pu le rencontrer, même en mai 2011 à Barcelone, où il rendait visite aux indignados Plaça de Catalunya. Antoine CHAO y était aussi, avec Daniel MERMET, et a traduit un entretien donné par Eduardo GALEANO à l’Acampada de Barcelone :


Programmation musicale :
- Tryo : Travailler plus
- L’1-consolable : On vaut mieux que ça !
- Brave : Sous France

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

reportage : Thibaut CAVAILLÈS et Anaëlle VERZAUX
présentation : Daniel MERMET
réalisation : Jérôme CHELIUS et Florian LOPEZ
montage : Grégory SALOMONOVITCH
préparation : Jonathan DUONG

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

Déjà abonné ? Identifiez-vous.

Pour accéder à tous nos contenus, vous devez être abonné…

Abonnez-vous !

L’abonnement c’est maintenant ! (et c’est très simple)

Grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux, une partie du site reste accessible à tout le monde : certains nouveaux contenus sont en accès libre, l’accès aux archives des émissions (créé par un auditeur en 2003) reste gratuit, de même que l’espace réservé aux Repaires de Là-bas.

Mais l’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

L’abonnement coûte 60 €. Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent :
-  les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...)
-  ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...)

Je m'abonne

Zoom

Les Rendez-vous des Repaires

  • Abbeville

    Avec Liêm Hoang-Ngoc, docteur en sciences économiques et maître de conférences à l’université Paris 1-Panthéon Sorbonne. Longtemps membre du Parti socialiste (membre du Bureau National à partir de 2012 et député européen dans la région Est de 2009 à 2014), Liêm Hoang-Ngoc quitte le PS en 2015, estimant (...)

    Abbeville
    Boulevard Vauban

  • Lons le saunier

    Nuit Debout, six mois plus tard, on se bat encore ? À Lons-Le-Saunier, la mobilisation reprend tous les jeudis sur la place de la Liberté à partir de 18 h. Rendez-vous mercredi 28 septembre au Léonz’ Café pour la rentrée du repaire.

    Lons-le-Saunier
    6 Rue Traversière

  • Saint Lô

    En France, les femmes n’ont obtenu le droit de vote qu’en 1944. Elles ne peuvent exercer une profession et ouvrir un compte bancaire sans autorisation du mari que depuis 1965. Aujourd’hui, l’égalité hommes/femmes n’est toujours pas effective dans de nombreux domaines. Quelles sont les luttes (...)

    Saint-Lô

  • Nîmes

    Le café repaire du 7 septembre nous a permis d’évoquer un peu l’histoire, l’origine de la notion de laïcité. Le sujet étant loin d’être épuisé, le 5 octobre, à partir de 19h, nous en remettrons une couche !

    Nîmes
    24 Boulevard Amiral Courbet

Dernières publis