Santiago, ce 11 septembre...

Le , par L’équipe de Là-bas

C’est une des dates les plus noires de l’histoire de la gauche au XXe siècle : il y a quarante ans, le 11 septembre 1973, le putsch de la junte du général Pinochet mettait un terme, dans un bain de sang, à trois années d’une expérience sans précédent.

"Nous ne devons pas laisser l’Amérique latine penser qu’elle peut emprunter ce chemin sans en subir les conséquences." Ainsi parlait Richard Nixon, en novembre 1970, lors de l’arrivée au pouvoir au Chili de l’Unité Populaire (UP) et de son candidat Salvatore Allende.

Les Etats Unis, via la CIA, feront tout pour faire tomber le grand élan du peuple chilien. Mais en coulisse, bien sûr. Deux ans auparavant, le 20 août 1968, les troupes du pacte de Varsovie écrasaient le Printemps de Prague, soulevant une énorme indignation en France et dans le monde "libre", mais le 11 septembre 1973, les chars de Pinochet dans les rues de Santiago, ne scandalisaient pas autant nos élites.

Avant de mourir ce jour-là, Salvadore Allende lançait son ultime message : " Ils ont la force, ils pourront nous asservir ; mais on n’arrête pas les mouvements sociaux , ni par le crime, ni par la force."

Il employait aussi le mot "semence". Et aujourd’hui, on pense au Venezuela, à l’Equateur, à la Bolivie... et aux chansons de ces mille jours, celle de Victor Jara, on entend aussi la voix fertile de Pablo Neruda.

Entretien Daniel Mermet avec Armand Mattelart et Bruno Muel, réalisateur du documentaire Septembre chilien - filmé à Santiago quelques jours après le coup d’Etat du 11 septembre 1973.

Ce mercredi, rendez-vous à 18h30, place Garibaldi, pour une lecture publique du dernier discours du président Allende le matin-même du putsch militaire dans les locaux du palais de la Moneda.

Du 11 au 17 septembre, festival du film chilien - du Chili documentaire au nouveau cinéma chilien - au Nouveau latina, 20 rue du Temple, 75004 Paris.

BONS PLANS
Les grands débats de la Fête de l’Humanité :

- à la halle Nina-Simone, débat à 17h45, le samedi 14 septembre, sur "Chili, 11 septembre 1973, l’espoir assassiné"

- Chili et Uruguay, quarante ans après le coup d’Etat : une grande soirée aura lieu au "village du monde", le samedi 14 septembre, de 19h à 22h, afin de rendre hommage aux peuples victimes des coups d’Etats sanglants du Chili et de l’Uruguay en 1973. Auteurs du hors-série spécial de l’Humanité édité à cette occasion, historiens, personnalités de ce pays témoigneront au cours d’échanges rythmés de pauses musicales

- Toujours le samedi 14, sur la Grande scène, retrouvez Zebda et ses invités pour un hommage au guitariste et poète chilien Victor Jara (16h10)

Écouter l'émission

Les Rendez-vous des Repaires

  • Pour ce premier café-repaire de l’année, nous avons le plaisir d’accueillir l’association « Vélo qui rit », qui milite pour la promotion et la valorisation des modes de déplacement doux, notamment le vélo. La soirée sera l’occasion d’évoquer leurs actions* en faveur de plus de proximobilité mais nous (...)

    Lons-le-Saunier
    6 Rue Traversière

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Le Collectif du 14 juillet 2016, en partenariat avec le café-repaire de Là-bas si j’y suis à Nice, organise une rencontre/débat avec Laurent Bonelli, maître de conférence en sciences politiques à l’université de Paris X Nanterre, sur le thème « Politique sécuritaire, sécurités et libertés ? » Samedi 28 (...)

    Nice

  • Anne DELEGUE, pédopsychiatre au Centre Hospitalier Annecy Génevois, nous propose un débat autour d’une question d’actualité mais non médiatisée : l’impact de la « psychiatrie biologique » en pédopsychiatrie. Ce thème est inspiré d’un article de F. GONON, neurobiologiste, paru en novembre 2011 dans la revue (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

  • Pour cette tout première édition du café-repaire de Donges, nous vous proposons de d’échanger à propos de L’animation de notre commune. Une convention relative à une participation de 2500 € de l’entreprise Total aux festivités de Noël organisées par la municipalité prévoit que "la ville s’engage à (...)

    Donges
    36 avenue de la Paix

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.