On n’est pas au bout de Le Pen

Le , par L’équipe de Là-bas

Le Front National l’a emporté à Brignolles, le Front National se banalise, le Front National est partout. Mais à quel prix ? à quelles concessions ? Bientôt le FN ne sera plus antisémite, bientôt le FN ne sera plus antipédés, bientôt le FN ne sera même plus xénophobe et raciste. Que vont devenir les anti-racistes ? Que va devenir la petite bourgeoisie intello-médiatique qui a tant fait pour ce Front National ? Tout fout le camp ? Où est le bon vieux temps du "Durafour crématoire", du "détail" sur fond de bruit de bottes, d’anciens d’Algérie et de bonnes vieilles gégènes ? Aujourd’hui, Marine a mis de l’eau dans son vin. Elle parle comme les communistes, Jaurès, Thorez. Marine est devenue le perroquet de Mélenchon. Elle est contre la finance, elle est anticapitaliste, alors que l’on sait que le FN a toujours été du côté des plus riches et que bientôt, avec ses amis Copé et Fillon, le FN rejoindra le camp néolibéral.

Combattre le Front National aujourd’hui, ça se complique. Voilà pourquoi, un an après, nous revenons à Sumène, dans le Gard, où les lignes sociologiques bougent et ont bougé, et bougeront avec un protagoniste important : le FN.

Une nouvelle diffusion d’un reportage de Charlotte Perry.

Et toujours des centaines d’émission à réécouter sur la-bas.org, notamment un entretien avec Dominique Vidal, "Marine Le Pen, altermondialiste ?"

Remerciements à Robert, Gilles, André et à l’association Le Cri du Tigre.

Merci aussi à tous les habitants de Sumène, à Patrick Cabanel ainsi qu’à Sybil Vergnes.

Programmation musicale :
- Radio Pirate, par N.I.C.K
- Transhumance, par N.I.C.K
- T’es qui toi ?, par Odieu

Bibliographie :
- Histoire des Cévennes, de Patrick Cabanel, aux éditions PUF coll. Que sais-je ? (mars 2003)
- Atlas des nouvelles fractures sociales en France - les classes moyennes précarisées et oubliées, de Christophe Guilluy et Christophe Noyé, aux éditions Autrement (mars 2006)
- Fractures françaises, de Christophe Guilluy, Bourin éditeur (octobre 2010)

Écouter l'émission

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le prochain café-repaire de Prades se tiendra le 19 janvier à 18h30, comme toujours au bar L’Hostalrich. Au menu de cette soirée : Les Brulls (on ne lâche rien !) La monnaie locale Les primaires au PS Le revenu universel On vous attend nombreux (...)

    Prades
    156 Avenue du Général de Gaulle

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • Pour ce premier café-repaire de l’année, nous avons le plaisir d’accueillir l’association « Vélo qui rit », qui milite pour la promotion et la valorisation des modes de déplacement doux, notamment le vélo. La soirée sera l’occasion d’évoquer leurs actions* en faveur de plus de proximobilité mais nous (...)

    Lons-le-Saunier
    6 Rue Traversière

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.