Ah, joue-moi encore du lithophone !

Le , par L’équipe de Là-bas

(photo : blog d’Érik Gonthier erikgonthier.blogspot.fr)

Les tailleurs de pierre ont l’oreille fine. D’un coup de marteau sur la pierre ils savent si la pierre est bonne pour la sculpture ou pour la construction. Ils savent que la pierre parle et même qu’elle chante. Nos ancêtres préhistoriques le savaient aussi. C’est ce que dit Érik Gonthier, un chercheur que nous rencontrons aujourd’hui avec ces pierres longuement taillées et polies, et qui étaient des instruments de musique voilà 8 000 ans, ancêtres du lithophone. Bouleversant aujourd’hui d’écouter exactement ce qu’écoutaient nos lointains ancêtres qui jouaient sur ces pierres, accompagnés par un orchestre de stalactites, tandis que leurs copains peignaient des bisons et autres animaux sur les parois de la caverne...

Reportage : Giv Anquetil

Programmation musicale :
- Sonate au claire de lune, par The Great Stalacpipe Organ
- Starting with the stone, par Gerrit Valckenaers

À lire :
Lithophone, premier concert depuis dix mille ans pour les « pierres qui chantent », un article de Philippe Dufay paru dans le n°6 de la revue WE DEMAIN

À voir :
"Paléomusique", une création musicale de Philippe Fénelon. Concert avec l’Orchestre National de France le 22 mars, au Jardin des Plantes, Grand Amphithéâtre du Muséum d’Histoire naturelle, 57 rue Cuvier, Paris 5ème. Réservations : billetterie.mnhn.fr

À écouter :
Solfège de l’objet sonore, de Pierre Schaeffer, Guy Reibel et Beatriz Ferreyra (1967, réédité en 1998-2005 par INA-GRM)

À (ré)écouter sur la-bas.org :
"Le stupéfiant image", une émission avec Régis Debray du 7 novembre 2013, où il est notamment question des peintures de la grotte Chauvet

Ah, joue-moi encore du lithophone !

Les Rendez-vous des Repaires

  • La violence s’exerce tous azimuts. Entre les États, les peuples ou les communautés bien sûr, mais aussi dans tous les rapports humains et sociaux : dans le monde du travail, dans celui des médias, de l’éducation, du sport, de la famille… Histoire de domination sociale diront les uns, histoire de nature (...)

    Angers

  • "Revenu de base, revenu minimum, revenu inconditionnel, revenu d’existence, salaire à vie..." Ce sera le menu du prochain café repaire organisé conjointement par ATTAC 17 et le Centre d’Animation et de Citoyenneté de Surgères. Nous nous retrouverons mercredi 18 janvier au Café Français de Surgères, à (...)

  • L’accusée « Parti Socialiste » est déjà en état de mort cérébrale, Aude Lancelin parle même d’un PS en voie de putréfaction ; mais nous, citoyens atterrés, ne reculons pas devant l’ignominie ! Nous mettons en procès le « Parti socialiste ». La dictature des marchés ? La libre circulation des marchandises à (...)

    Nice

  • Le prochain café-repaire de Prades se tiendra le 19 janvier à 18h30, comme toujours au bar L’Hostalrich. Au menu de cette soirée : Les Brulls (on ne lâche rien !) La monnaie locale Les primaires au PS Le revenu universel On vous attend nombreux (...)

    Prades
    156 Avenue du Général de Gaulle

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

Dernières publis

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.