La Coupe est pleine ! (5)

Le

(photo : Daniel Mermet)

Un meurtre ordinaire à Rio

Mateo, 15 ans, a été tué le 11 juin par la police militaire. Avec lui un autre adolescent de son âge a été laissé pour mort dans les fourrés entre deux favelas. Il a fini par être sauvé par des habitants du voisinage, et il a raconté le meurtre de l’autre jeune et où était le corps.

Écouter l'émission

Une bavure ordinaire à Rio. 4 700 homicides en 2013. En dix ans la police a tué plus de 10 000 personnes dans les favelas. Au total, au Brésil, on compte plus de 50 000 homicides par an, 57 000 en 2012. Depuis 2 000, en treize ans, 600 000 Brésiliens ont été victimes d’homicides. C’est une guerre sociale, une guerre contre les gangs, mais une guerre contre les pauvres. Si, en effet, des millions de pauvres sont sortis de la pauvreté au Brésil, les riches se sont enrichis comme jamais et l’injustice sociale est l’une des plus grandes au monde. Cette violence entraîne les autres violences. Avec au bout, la mort de Mateo. Au bout du fusil. Dans la houle de la foule fascinée par le foot, la mort de Mateo ne fait pas de vagues.

Pour la Fifa et toute l’industrie touristique, il faut coûte que coûte assurer la sécurité du touriste supporter, contre les bandits des favelas. D’où un déploiement impressionnant de policiers et de militaires. Selon les témoins, les images de la caméra embarquée dans la voiture des policiers montrent comment les deux adolescents furent simplement abattus. Les deux flics ont été arrêtés. Dans la favela, le cortège silencieux suit le cercueil de l’adolescent tué. On entend juste les télés et le bruit du foot. Mais la guerre continue.

Reportage : Antoine Chao et Daniel Mermet

Traduction : Anne Vigna

Montage : Giv Anquetil

 [1] musicale :
Jonathan II, par Dennis DJ
Caso de Polícia, par Rappin’ Hood
Follow me follow me, par Black Alien, Tejo et Speed

À lire :
Gilberto Gil : l’enchanteur tropical, un livre de Ricardo PESSANHA & Carla Cintia CONTEIRO, préface de Pierre BAROUH (2014, éditions Demi-Lune)

À voir :
Pacifier Rio, un documentaire de Gonzalo Arijon (2013, 78 min, produit par ARTE France et Pumpernickel Films)

Notes

[1Programmation

Les Rendez-vous des Repaires

  • Pour ce premier café-repaire de l’année, nous avons le plaisir d’accueillir l’association « Vélo qui rit », qui milite pour la promotion et la valorisation des modes de déplacement doux, notamment le vélo. La soirée sera l’occasion d’évoquer leurs actions* en faveur de plus de proximobilité mais nous (...)

    Lons-le-Saunier
    6 Rue Traversière

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Le Collectif du 14 juillet 2016, en partenariat avec le café-repaire de Là-bas si j’y suis à Nice, organise une rencontre/débat avec Laurent Bonelli, maître de conférence en sciences politiques à l’université de Paris X Nanterre, sur le thème « Politique sécuritaire, sécurités et libertés ? » Samedi 28 (...)

    Nice

  • Anne DELEGUE, pédopsychiatre au Centre Hospitalier Annecy Génevois, nous propose un débat autour d’une question d’actualité mais non médiatisée : l’impact de la « psychiatrie biologique » en pédopsychiatrie. Ce thème est inspiré d’un article de F. GONON, neurobiologiste, paru en novembre 2011 dans la revue (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

  • Pour cette tout première édition du café-repaire de Donges, nous vous proposons de d’échanger à propos de L’animation de notre commune. Une convention relative à une participation de 2500 € de l’entreprise Total aux festivités de Noël organisées par la municipalité prévoit que "la ville s’engage à (...)

    Donges
    36 avenue de la Paix

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.