Si l’argent ne fait pas le bonheur, rendez-le !

Le , par L’équipe de Là-bas

"Nous ne sommes pas des gens à aimer perdre du temps sur la route. J’habite ici depuis 81 ans et depuis l’arrivée de la gauche en 81, on prétend que j’habite la Belgique et récemment dans les journaux, on a prétendu que j’habitais la Suisse. Y en a marre ! Je ne mérite pas qu’on dise que j’habite l’étranger. J’habite ici à Croix (dans le Nord-Pas-de-Calais) et ce n’est pas une croix, c’est au contraire très agréable..."

Remonté Gérard Mulliez. Depuis la polémique sur le possible exil fiscal de son collègue Bernard Arnault en Belgique, les "super-riches" sont super en colère.

La faute à cette "super taxe" à 75% promise par le président Hollande et inscrite au budget 2013. Pour être honnête, les "super-riches" ne sont pas super inquiets. Au final, cette contribution devrait ne concerner que 2000 à 3000 d’entre eux. Pour un gain de quelques dizaines de millions d’euros.

Vraiment pas de quoi s’étrangler... D’autant que cette "super taxe" vient d’être amputée de sa mesure phare. Désormais, elle ne visera que les revenus d’activité et non plus ceux du capital.

Une bonne nouvelle pour cette famille notamment propriétaire des magasins Auchan et dont le paternel Louis Mulliez a fondé en 1995 l’Association familiale Mulliez. Son objectif est de maintenir son patrimoine intact et d’en répartir environ 80 % de façon égalitaire entre ses onze héritiers.

Un gentil capitalisme à la papa qui brasse une fortune de près de 25 milliards d’euros...

Programmation musicale :

- "Lorsque l’on est ouvrière", Sylvie Vartan

- "L’argent ne fait pas le bonheur", les Parisiennes

- "Sport et couture", Amestoy trio

A lire :

- La richesse des Mulliez : l’exploitation du travail dans un groupe familial, de Benoît Boussemart, éd. Estaimpuis (novembre 2008)
- Ce blog tenu par Bernard Gobin, journaliste indépendant http://www.leblogmulliez.com/

Écouter l'émission

Les Rendez-vous des Repaires

  • "Revenu de base, revenu minimum, revenu inconditionnel, revenu d’existence, salaire à vie..." Ce sera le menu du prochain café repaire organisé conjointement par ATTAC 17 et le Centre d’Animation et de Citoyenneté de Surgères. Nous nous retrouverons mercredi 18 janvier au Café Français de Surgères, à (...)

  • L’accusée « Parti Socialiste » est déjà en état de mort cérébrale, Aude Lancelin parle même d’un PS en voie de putréfaction ; mais nous, citoyens atterrés, ne reculons pas devant l’ignominie ! Nous mettons en procès le « Parti socialiste ». La dictature des marchés ? La libre circulation des marchandises à (...)

    Nice

  • Le prochain café-repaire de Prades se tiendra le 19 janvier à 18h30, comme toujours au bar L’Hostalrich. Au menu de cette soirée : Les Brulls (on ne lâche rien !) La monnaie locale Les primaires au PS Le revenu universel On vous attend nombreux (...)

    Prades
    156 Avenue du Général de Gaulle

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.