Eric Hobsbawm, un "franc-tireur" (1)

Le , par L’équipe de Là-bas

Eric Hobsbawm en était convaincu. Ce contemporain de la révolution d’Octobre - il est né le 9 juin 1917 - a longtemps cru aux perspectives libératrices et égalitaires d’une révolution communiste. Même si au bout de sa plume de "franc-tireur de l’Histoire", il ne croyait plus aux vertus de ce système, Eric Hobsbawm est resté marxiste dans ses conceptions des rapports sociaux et mondiaux, donnant priorité à une histoire "économique et sociale" qui s’est toujours proposée comme une interprétation globale de l’espace et du temps.

Un itinéraire - un itinérant ? - dans le siècle. Dans ce XXe siècle où des millions de personnes se soulevèrent en Europe, sous la bannière des luttes sociales et de la révolution.

Né à la fin de la "grande guerre", cet intellectuel britannique engagé a traversé l’Histoire, ses espérances et ses déceptions. Un homme qui laisse dans son existence et son œuvre foisonnante, des marques et des traces indélébiles. Une curiosité universelle.

A la fois acteur et témoin d’un monde qu’il aurait voulu changer, Eric Hobsbawm est resté un "spectateur engagé". Jusqu’au bout. Jusqu’en ce lundi 1er octobre 2012 où il s’est éteint à Londres, à l’âge de 95 ans.

Un entretien réalisé par Daniel Mermet, en 1999, lors de la traduction française de l’ouvrage L’Âge des extrêmes. Le court XXe siècle 1914-1941.

Quelques éléments bibliographiques :

- Franc-tireur. Autobiographie, Ramsay, Paris, 2005

- L’Âge des extrêmes : le court XXe siècle 1914-1991 (éd. originale : The Age of Extremes, 1994), traduction française, co-édition Le Monde diplomatique - Éditions Complexe, 1999, seconde édition, co-édition Le Monde diplomatique - André Versaille éditeur, 2008

- Les Bandits, éditions Maspero, 1972 (éd. originale : Bandits, 1968). Réédité dans une version revue et augmentée par l’auteur aux éditions Zones, 2008

- Aux armes, historiens. Deux siècles d’histoire de la Révolution française, postface inédite de l’auteur, traduit de l’anglais par Julien Louvrier, Paris, La Découverte, 2007 (éd. originale : Echoes of the Marseillaise. Two Centuries Look Back on the French Revolution, London, Verso, 1990)

- L’historien engagé, éditions de l’Aube, 2000

- L’Ère des révolutions : 1789-1848, Fayard, 1970 ; Editions Complexe, 1988 (éd. originale : The Age of Revolution, 1962)

- L’Ère du capital : 1848-1875, Fayard, 1978, réédition 1994 ; Hachette, 1997 (éd. originale : The Age of Capital, 1975)

Programmation musicale :

- "Oh lady be good !" de Count Basie

- "The world is wainting for the sunrise", par Frankie Newton

Crédit photo : Eric Hobsbawm - Ramsay (2005)

Écouter l'émission

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le prochain café-repaire de Prades se tiendra le 19 janvier à 18h30, comme toujours au bar L’Hostalrich. Au menu de cette soirée : Les Brulls (on ne lâche rien !) La monnaie locale Les primaires au PS Le revenu universel On vous attend nombreux (...)

    Prades
    156 Avenue du Général de Gaulle

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • Pour ce premier café-repaire de l’année, nous avons le plaisir d’accueillir l’association « Vélo qui rit », qui milite pour la promotion et la valorisation des modes de déplacement doux, notamment le vélo. La soirée sera l’occasion d’évoquer leurs actions* en faveur de plus de proximobilité mais nous (...)

    Lons-le-Saunier
    6 Rue Traversière

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.