Kosovo, le bénéfice du doute

Le , par L’équipe de Là-bas

Pour les médias nous sommes tous des poissons rouges. Il suffit au poisson rouge de faire un seul tour dans son aquarium pour tout oublier. Du jour au lendemain, nous oublions. C’est l’ardoise magique, on écrit, on dessine, et hop, on efface tout et on recommence. Consensuel et sans suite. Vous voulez une preuve ? Le Kosovo. Qui se souvient de 1999, cette guerre "juste", cette "guerre humanitaire" soutenue avec l’enthousiasme unanime des médias pris dans la glu compassionnelle ? Durant 78 jours au printemps 1999, l’Alliance emmenée par les États-Unis allait bombarder la Serbie (y compris le Kosovo). "Ce n’est pas une guerre, ce sont des frappes menées au nom du droit", déclarait le premier ministre Lionel Jospin.

Émettre un doute, soulever une critique faisait immédiatement de vous un "rouge-brun", un allié de Milošević et d’Hitler réunis. Bien peu s’aventurèrent à prendre l’autoroute médiatique à contresens. Et depuis, quatorze ans plus tard, quelles ont été les suites, qu’est devenu le Kosovo ? Un état mafieux dont les dirigeants sont mêlés à tous les trafics du crime organisé à commencer par cette monstrueuse affaire de trafic d’organes, dans laquelle de hautes personnalités kosovares viennent d’être condamnées.

De cette dérive mafieuse, la communauté internationale n’a pas pu ne pas être informée. Mais "ni Washington , ni Paris, n’ont voulu désavouer leurs anciens protégés" . C’est ce qu’affirme Pierre Péan dans le livre qu’il vient de publier KOSOVO, UNE GUERRE "JUSTE" POUR UN ÉTAT MAFIEUX. C’est lui que nous rencontrons aujourd’hui avec un retour sur les reportages de LA-BAS de mai 1999.

Entretien Daniel Mermet
France Inter, 15 heures

Écouter l'émission

Zoom

Les Rendez-vous des Repaires

  • Saint Lô

    En France, les femmes n’ont obtenu le droit de vote qu’en 1944. Elles ne peuvent exercer une profession et ouvrir un compte bancaire sans autorisation du mari que depuis 1965. Aujourd’hui, l’égalité hommes/femmes n’est toujours pas effective dans de nombreux domaines. Quelles sont les luttes (...)

    Saint-Lô

  • Vierzon

    Mardi 4 octobre, à 19 heures, le café repaire de Vierzon accueillera Marie-Josèphe Bonnet. Cette historienne, figure du mouvement féministe et homosexuel, pose aujourd’hui la question : où sont passés les rebelles ? Auteur de nombreux ouvrages, Marie-Josèphe Bonnet, qui a milité dans le Mouvement de (...)

  • Angers

    Mardi 4 octobre, rendez-vous au bar Challenge à 19h30 pour organiser la résistance sur tous les fronts. Au programme : – organisation du passage et de l’accueil à Angers le mercredi 12 octobre de la Caravane Solidaire avec la Grèce. – présentation et renforcement du mouvement Nuit Debout – (...)

    Angers

  • Nîmes

    Le café repaire du 7 septembre nous a permis d’évoquer un peu l’histoire, l’origine de la notion de laïcité. Le sujet étant loin d’être épuisé, le 5 octobre, à partir de 19h, nous en remettrons une couche !

    Nîmes
    24 Boulevard Amiral Courbet

  • La Rochelle

    Procédé de mise en œuvre de satisfaction de besoins publics de l’État et des collectivités territoriales, voire même d’établissements publics, le PPP (partenariat public-privé) a souvent mauvaise presse, et pas seulement en France. Déjà, de par son origine, anglo-saxonne. Source diabolique s’il en est. Le (...)

Dernières publis