Fukushima - Hiroshima VI. L’île d’Iwaishima

Le , par L’équipe de Là-bas

Chantier de la centrale de Kaminoseki
Photo Giv Anquetil

Un carnet de route dans un Japon qui doute.

Nous sommes dans le Japon des estampes et des brumes, à 80 km à l’ouest d’Hiroshima. Une petite île parmi d’autres, où l’on vit tranquillement. Enfin presque tranquillement. Car depuis 29 ans, l’on s’y bat contre un projet l’implantation d’une centrale nucléaire. Et aujourd’hui ?
"Si vous cherchez la source du fleuve Yosthino, vous la trouverez dans les gouttes d’eau sur la mousse."
Un reportage de Daniel Mermet et Giv Anquetil

Programmation musicale

- Ryukyu Underground : Eisa Bushi
- Pascals : Kin ton oon
- Mari Natsuki : Sea sex and sun

Là-bas aux Glières les 14 mai au 15 mai !

Vous le savez, Là-bas si j’y suis sera au rassemblement « Paroles de résistance » du plateau des Glières, les 14 et 15 mai prochain. Nous avons à notre disposition un hébergement gratuit, l’internat d’un lycée, dans lequel il reste de la place. Deuxième bonne nouvelle : nous avons aussi mis en place un système de transport collectif (enfin des cars) qui nous emmènerons le samedi soir après le débat du repère des repaires de Là-bas de Thorens/Glières à cet hébergement (qui est à peu près à 20 kilomètres) et qui, le lendemain dimanche, nous porterons sur le plateau pour assister aux « Paroles de résistances » suivit du pique-nique citoyen.
Les cars et l’essence n’étant pas gratuits, une petite participation sera demandée sur place ...
Attention, si vous souhaitez venir, il y a une démarche à suivre !
Il faut que vous envoyiez un mail en précisant :
- les noms et prénoms des participants.
- si vous souhaitez être hébergé, et à combien ?
- et si vous souhaitez bénéficier, donc moyennement une petite participation, du transport entre Thorens et plateau des Glières, puis entre hébergement et plateau ?
Il faut donc envoyer TOUS ces renseignements à l’adresse mail suivante : labasauxglieres@gmail.com, et ceci avant jeudi 12 mai...

Écouter l'émission

Les Rendez-vous des Repaires

  • "Revenu de base, revenu minimum, revenu inconditionnel, revenu d’existence, salaire à vie..." Ce sera le menu du prochain café repaire organisé conjointement par ATTAC 17 et le Centre d’Animation et de Citoyenneté de Surgères. Nous nous retrouverons mercredi 18 janvier au Café Français de Surgères, à (...)

  • L’accusée « Parti Socialiste » est déjà en état de mort cérébrale, Aude Lancelin parle même d’un PS en voie de putréfaction ; mais nous, citoyens atterrés, ne reculons pas devant l’ignominie ! Nous mettons en procès le « Parti socialiste ». La dictature des marchés ? La libre circulation des marchandises à (...)

    Nice

  • Le prochain café-repaire de Prades se tiendra le 19 janvier à 18h30, comme toujours au bar L’Hostalrich. Au menu de cette soirée : Les Brulls (on ne lâche rien !) La monnaie locale Les primaires au PS Le revenu universel On vous attend nombreux (...)

    Prades
    156 Avenue du Général de Gaulle

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.