En direct de Londres

Le , par Franck

"Quand les drapeaux sont déployés, l’intelligence est dans la trompette"
Stefan Zweig

A l’occasion de la célébration des 60 ans de l’appel du 18 juin du Général de Gaulle, retour dans Là-bas si j’y suis sur trois Résistants rencontrés au cours de ces vingt années ...
Malalaï Joya
« Dans une étable, il y a des vaches qui donnent du lait et des ânes qui portent des fardeaux. Mais eux, ils sont pires que des vaches et des ânes, ils sont comme des dragons ». Après avoir prononcé à la télévision ces mots à propos de l’assemblée des députés afghans le 20 mai 2007, Malalaï Joya, jeune députée afghane, a été exclue du parlement. Aujourd’hui, a 32 ans, elle critique ouvertement les seigneurs de la guerre, le gouvernement afghan, les taliban, les forces de la coalition, l’Otan ...

Pramoedya Ananta Toer
Le 30 septembre 1965, Suharto orchestre le massacre de communistes et démocrates indonésiens. Le putsch de Suharto, soutenu et aidé par la CIA, s’est fait dans un bain de sang, un génocide qui fit entre 500 000 et 2 millions de victimes dans l’indifférence mondiale. Témoignage de Pramoedya Ananta Toer, grand figure de l’opposition à Suharto, incarcéré durant de longues années.

Xenia, hautbois de Leningrad
Le 17 septembre 1941, Chostakovitch parle sur les ondes de la radio de Leningrad : « J’ai terminé il y a une heure la partition de deux mouvements d’une grande composition symphonique. [...] Pourquoi vous dis-je tout cela ? Pour que les auditeurs qui m’écoutent en ce moment sachent que la vie dans notre ville se poursuit normalement. »
Pendant le concert, la musique de Chostakovitch, conçue comme une arme psychologique, est retransmise par haut-parleurs dans toute la ville pour être entendue de la population et des troupes ennemies.

Soirée-débat : Face à la crise, désarmons la finance le 19 juin

Le G20 des 26 et 27 juin à Toronto risque d’être à nouveau une mascarade. Quelques jours avant le sommet, Attac et le mouvement altermondialiste souhaitent soulever le débat : face à la crise, quelles alternatives pour construire un système financier plus juste ? Pour en débattre, Attac France et les Attac d’Europe vous invitent à une soirée publique. Au programme :
- 19h-20h30 : 1ère table ronde. Le G20 et ses enjeux : état des débats et réponses pour désarmer la finance
Avec James Galbraith, Frédéric Lordon, Dominique Plihon, Aurélie Trouvé
- 20h30-21h00 : pause, vidéos et repas
- 21h00-22h30 : 2e table-ronde. La crise financière européenne, enjeux et réponses des mouvements sociaux
Avec Susan George, des représentants des Attac d’Europe et des mouvements grecs
infos pratiques : Salle Jean Dame, 17 rue Leopold Bellan, 75002, Paris, samedi 19 juin à partir de 19h

Écouter l'émission

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 01/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 02/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 03/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 04/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 05/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 06/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 07/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 08/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 09/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 10/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 11/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 18 juin 2010 - 12/12 Télécharger

    - MP3 -

Les Rendez-vous des Repaires

  • Pour ce premier café-repaire de l’année, nous avons le plaisir d’accueillir l’association « Vélo qui rit », qui milite pour la promotion et la valorisation des modes de déplacement doux, notamment le vélo. La soirée sera l’occasion d’évoquer leurs actions* en faveur de plus de proximobilité mais nous (...)

    Lons-le-Saunier
    6 Rue Traversière

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Le Collectif du 14 juillet 2016, en partenariat avec le café-repaire de Là-bas si j’y suis à Nice, organise une rencontre/débat avec Laurent Bonelli, maître de conférence en sciences politiques à l’université de Paris X Nanterre, sur le thème « Politique sécuritaire, sécurités et libertés ? » Samedi 28 (...)

    Nice

  • Anne DELEGUE, pédopsychiatre au Centre Hospitalier Annecy Génevois, nous propose un débat autour d’une question d’actualité mais non médiatisée : l’impact de la « psychiatrie biologique » en pédopsychiatrie. Ce thème est inspiré d’un article de F. GONON, neurobiologiste, paru en novembre 2011 dans la revue (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

  • Pour cette tout première édition du café-repaire de Donges, nous vous proposons de d’échanger à propos de L’animation de notre commune. Une convention relative à une participation de 2500 € de l’entreprise Total aux festivités de Noël organisées par la municipalité prévoit que "la ville s’engage à (...)

    Donges
    36 avenue de la Paix

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.