Posez vos questions : nous y répondons !

La Foire aux questions

Qui sommes-nous ?

LÀ-BAS SI J’Y SUIS est une émission de radio créée sur France Inter en 1989 par Daniel Mermet. En juin 2014, la nouvelle direction de la station décide de supprimer l’émission, malgré les nombreuses protestations des auditeurs. Plus de 170 000 personnes signent les pétitions de soutien durant l’été. Pour la ministre de la Justice, Christiane Taubira, cette suppression est « une pensée mutilée ». De la trappe à la toile, face à l’indignation suscitée par la suppression de l’émission, LÀ-BAS continue sur le net. Le projet de poursuivre les engagements et les bagarres de LÀ-BAS prend la forme d’un site accessible sur abonnement, garantie de notre indépendance éditoriale, porté par l’Association Modeste et Géniale (AMG).

À quoi donne droit l’abonnement ?

L’abonnement donne accès pendant un an à la totalité des articles, émissions et contenus qui sont publiés.

Vous allez progressivement y retrouver les reportages, les découvertes et les débats de LÀ-BAS, comme à la radio bien sûr, mais aussi en vidéo, en dessins, en photos, en texte, avec des journalistes qui croient encore à ce foutu métier dans son rôle de contre-pouvoir. Le site sera participatif, ouvert aux contributions des abonnés et nous serons fidèles aux principes de l’éducation populaire et de l’autodéfense intellectuelle.

Parallèlement, grâce à vous, nous participerons à des réalisations de films documentaires (longs ou courts, urgents ou lents) qui pourront librement accéder à un large public par un complément éventuel de financement participatif.

Et surtout le but est de vous proposer une nouvelle matinale, le 7-9 NEUF. L’idée n’est pas nouvelle, il suffit d’écouter les radios du matin pour se dire qu’on pourrait proposer autre chose. Il y a des différences bien sûr, chaque chaîne a sa clientèle, mais le fond éditorial est à peu près le même. Mêmes invités, mêmes experts, mêmes sources, même choix de sujet. Bien peu de dissonance, bien peu de dissidence. C’est pourtant un moment crucial dans la fabrique de l’opinion, huit à dix millions d’auditeurs sont à l’écoute.

« L’abonnement est trop cher, je n’ai pas les moyens ! »

L’abonnement de lancement coûte 60 €. L’information a un prix, celle de se donner les moyens de réaliser des émissions et de reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent :
-  les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...)
-  ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...)

« Puis-je payer mensuellement par prélèvement automatique ? »

Pas encore. Lancer le 7-9 NEUF est un challenge passionnant, mais ça n’est pas une mince affaire, qui nécessite une machinerie importante et une équipe professionnelle, ce qui est possible si vous vous abonnez dès maintenant pour un an. Mais très bientôt, nous mettrons en place la possibilité de payer son abonnement par prélèvement mensuel.

Combien de personnes se sont-elles déjà abonnées ?

Nous avons en quelques mois recueilli plus de 18 000 abonnements. C’est un bon démarrage, mais pour pouvoir mettre en œuvre le 7-9 NEUF, nous devons réunir au moins 20 000 abonnés ! Alors faites circuler, alertez vos proches, vos amis, votre famille ! Avant de réunir ce nombre nécessaire d’abonnés, nous vous proposerons des reportages, des émissions, des articles, des entretiens, jusqu’à ce que nos moyens nous permettent de réaliser un vrai 7-9 NEUF.

Les émissions sont-elles disponibles en podcast ?

Oui ! Les émissions peuvent être écoutées directement sur le site, mais aussi réécoutables en streaming, en téléchargement et en podcast.

« Comment recevoir des informations sur la construction du projet ou sur mon abonnement ? »

Depuis septembre, nous informons régulièrement sur la-bas.org de l’avancée du projet. Nous envoyons également des informations par mail aux signataires de la pétition et aux abonnés. Il est possible que certaines messageries placent nos courriels directement dans les « spams » ou « courriers indésirables », calculant qu’il s’agit de messages envoyés à un grand nombre de destinataires et donc supposés non désirés. Pour être sûrs de recevoir nos courriers, ajoutez notre adresse contact@la-bas.org à votre carnet d’adresses ou à vos contacts, et pensez à vérifier les mails tombés dans vos dossiers « spams » ou « courriers indésirables ».

Si vous avez une question sur votre abonnement, vous pouvez nous écrire à abonnement@la-bas.org.

Les bouquins de Là-bas

  • Voir

    Les livres qui ont été mentionnés dans les émissions et les autres. Des bouquins que l’équipe vous recommande et dont il est possible que vous n’entendiez pas parler ailleurs… Une sélection complétée petit à petit.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !