Pierre Bouteiller, le piano et le dentifrice

Le

Pierre Bouteiller, le 27 octobre 1972 (photo : Dominique GONOT / INA )

Le Fred Astaire du micro, le faux dilettante, l’érudit nonchalant, l’humour qui mord, la vanne qui pétille sur les flots de Count Basie et le fameux « bonjour ».
C’était Bouteiller.

Ce matin, aux infos j’entend : « Il est parti tranquillement sur un air de jazz. »
J’ai repris un café et deux choses me sont revenues.

L’une, c’est un été dans les années 1980, en attendant Sarah Vaughan un après-midi à Antibes sous la pinède pendant le festival de jazz. Alors que les techniciens de Radio France s’affairent, Pierre Bouteiller au piano joue As time goes by devant des chaises vides, pour lui-même, juste pour les grillons de la pinède. C’était comme un dessin de Sempé, c’est une image que je garde.

La deuxième, c’est le dentifrice. N’oublions pas que c’ est lui qui avait mis Michel Polac et son Droit de Réponse à la télé. Comme directeur de France Inter (1989-1996), il a trouvé des oiseaux comme Gérard Lefort, Laurent Ruquier, Katleen Evin et quelques autres. Et aussi LÀ-BAS SI J’Y SUIS  !

Dès le début en septembre 1989, il a défendu et soutenu Là-bas, en nous donnant les moyens et le temps de réussir. À son départ en 1996, toute l’équipe craignait que l’aventure ne s’arrête. Pierre a été royal, je l’entends encore à la sortie du studio : « C’est trop tard, Là-bas si j’y suis, c’est comme le dentifrice, une fois que c’est sorti du tube, c’est impossible de le faire rentrer dedans. » Celle-là, on ne l’a jamais oubliée. On a fait vingt ans de plus et on continue, hors du tube.

Tout à l’heure dans le taxi, TSF Jazz diffusait Girl talk de Neal Hefti, le sublime indicatif de Pierre pendant des années, son hymne en somme. Sauf qu’il n’y a pas eu le « bonjour » attendu, mais au loin, en écho sous-entendu, les paroles de Nougaro : « Dansez sur moi, dansez sur moi, le jour de mes funérailles. »

Pierre est parti, mais il a laissé les clés du jazz sur le piano, à côté du dentifrice. As time goes by !

Daniel MERMET

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Bonjour à tous, Nous nous retrouvons samedi 27 mai au restaurant Hannibal, Wiener Straße 69, 10999 Berlin à partir de 14h15. Nous accueillerons Stéphane Richeux : 45 ans, d’origine bretonne, professeur certifié d’histoire-géographie. Début de carrière à Vaulx-en-Velin. 1997-2003 : enseignant au (...)

    Berlin

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • Il en a été question lors de la campagne des présidentielles. Certains applaudissent, d’autres crient à l’arnaque néo-libérale, d’autres encore lui préfèrent le « salaire à vie ». Venez faire part de votre avis et débattons-en !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

  • « Député » : membre d’un groupe, chargé d’une mission déterminée. Un député, ça sert à quoi ? A l’approche des nouvelles élections législatives, le Café repaire vous invite à une soirée-discussion autour du fonctionnement, des valeurs et des enjeux et du parlementarisme. Les formations politiques locales, tous (...)

    Angers

  • Notre prochain kfé se tiendra le mercredi 14 juin. Nous avons convenu du thème suivant : La dette et l’argent. Je prépare la soirée et dès que j’ai des vidéos, je transmets à Louis qui les mettra sur la page Facebook. De votre coté, vous pouvez bien entendu et comme d’habitude suggérer des projections. (...)

    Liffré

Dernières publis

Une sélection :

Ils eurent 20 ans dans les Aurès (I) Écouter

Le , par L’équipe de Là-bas

19 mars 2012, Algérie, cinquantième anniversaire du cessez le feu. Il y a quinze ans, en 1998, LA-BAS faisait entendre la parole refoulée des sans grade de la guerre sans nom. Reportage Giv Anquetil, Daniel Mermet.