REPORTAGE avec les ROMS d’IVRY

ROM, FOUS LE CAMP ! Abonnés

Le

JPEG - 112.7 ko
(photo : Daniel Mermet)
L’été, on expulse les Roms (extrait)

Il a 4 ans, il s’appelle David. Dans la nuit du 8 juin, il est mort brûlé vif dans l’incendie d’une caravane dans un bidonville de Lille. La veille, à Carrières-sous-Poissy (78), une fillette de cinq ans est morte dans les mêmes conditions. Le 10 février 2014, dans un bidonville de Bobigny (93), Mélissa, 8 ans, a rendu l’âme dans les mêmes circonstances. À Lille, samedi 13 juin, après la mort du petit David, 400 personnes ont manifesté pour réclamer des hébergements conformément aux lois françaises et européennes.
Quelle importance ont eu dans l’opinion ces trois enfants morts brûlés ?

Samedi 6 juin, dans le centre d’Ivry-sur-Seine, les 300 Roms du bidonville de la rue Truillot organisaient une fête solidaire contre l’avis d’expulsion prévue pour juillet.

À l’initiative du Collectif de soutien aux Roumains d’Ivry, vingt deux familles ont ete relogées dans d’anciens locaux de la gendarmerie, vétustes et inhabités depuis des années.
Mais les soixante autres familles sont menacées. Le propriétaire du terrain, l’AP-HP (Assistance Publique - Hôpitaux de Paris), dirigé par le très caritatif Martin Hirsch, a lui-même demandé l’expulsion.

Aussi le samedi 6 juin, les 300 Roms du bidonville et leurs amis, ont organisé une grande fête "Pas d’expulsion sans relogement".

JPEG - 5 Mo
Le camp Truillot à Ivry-sur-Seine (photo : Daniel Mermet)

Merci à Sacha Kleinberg, Elena et à tous les habitants du camp de la rue Truillot à Ivry-sur-Seine.

Programmation musicale
- Disparaîtra, par Rona Hartner
- Dandaro, par Rona Hartner

Nous attendons vos messages au 01 85 08 37 37.

Reportage : Daniel MERMET et Anaëlle VERZAUX
Réalisation : Khoï N’GUYEN
Préparation : Jonathan DUONG

(vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page)

Déjà abonné ? Identifiez-vous.

Pour accéder à tous nos contenus, vous devez être abonné…

Abonnez-vous !

L’abonnement c’est maintenant ! (et c’est très simple)

Grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux, une partie du site reste accessible à tout le monde : certains nouveaux contenus sont en accès libre, l’accès aux archives des émissions (créé par un auditeur en 2003) reste gratuit, de même que l’espace réservé aux Repaires de Là-bas.

Mais l’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

L’abonnement coûte 5€/mois (60€/an). Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent :
- les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...)
- ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...)

Je m'abonne

Les Rendez-vous des Repaires

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • Pour ce premier café-repaire de l’année, nous avons le plaisir d’accueillir l’association « Vélo qui rit », qui milite pour la promotion et la valorisation des modes de déplacement doux, notamment le vélo. La soirée sera l’occasion d’évoquer leurs actions* en faveur de plus de proximobilité mais nous (...)

    Lons-le-Saunier
    6 Rue Traversière

  • Chaque jeudi au Havre, nous vous invitons à discuter politique le temps d’une soirée. Le principe est simple : vous apportez vos idées, vos coups de gueule, vos émois et nous en débattons ensemble. Rendez-vous tous les jeudis à 19h00 au bar Le Camp Gourou (...)

    Le Havre

  • Le Collectif du 14 juillet 2016, en partenariat avec le café-repaire de Là-bas si j’y suis à Nice, organise une rencontre/débat avec Laurent Bonelli, maître de conférence en sciences politiques à l’université de Paris X Nanterre, sur le thème « Politique sécuritaire, sécurités et libertés ? » Samedi 28 (...)

    Nice

  • Anne DELEGUE, pédopsychiatre au Centre Hospitalier Annecy Génevois, nous propose un débat autour d’une question d’actualité mais non médiatisée : l’impact de la « psychiatrie biologique » en pédopsychiatrie. Ce thème est inspiré d’un article de F. GONON, neurobiologiste, paru en novembre 2011 dans la revue (...)

    Annecy-Meythet
    33 route de Frangy

Dernières publis

Une sélection

Il y a cent ans, la bataille de la Somme : rencontre avec Joe SACCO [VIDÉO 24’05] 1er JUILLET 1916, BEAU TEMPS SUR LA SOMME Voir

Le

Vingt mille soldats britanniques tués ce jour-là. Dix mille dans la première heure. 58 000 victimes au total. La bataille la plus imbécile et la plus meurtrière de l’Histoire, pire que Verdun. Malgré l’hécatombe, l’état-major s’entête. Plus d’un million de victimes en 108 jours, 442 000 morts, Britanniques, Allemands, Français, pour quelques arpents de terre.

USAGE DE FAUX, Jean-Michel DUMAY [VIDÉO : 03’42] "67% des Français ont une mauvaise opinion de Philippe Martinez", vraiment ? Voir

Le

Pour le JT de France 2, qui relayait le 30 mai un sondage Odoxa pour Le Parisien, « 67% des Français ont une mauvaise opinion » du secrétaire général de la CGT. C’est faux. Les médias qui ont relayé l’information, comme France 2, ont omis de comptabiliser un tiers des 1 018 personnes interrogées censées représenter « les Français », qui ont répondu qu’elles ne le connaissaient pas suffisamment pour exprimer une opinion.