Manif contre l’austérité

LA RUE RELÈVE LA TÊTE !
(mais on n’a pas le cul sorti des ronces)

Le , par L’équipe de Là-bas

"Hollande, Valls, Macron, au services des patrons ! Il faut qu’on l’ouvre !" Une belle journée de manif en France contre les politiques d’austérité. Écrasé, méprisé, trompé, le populo a retrouvé le goût de la rue et de la lutte. Mais comme on dit à LÀ-BAS, "on n’a pas le cul sorti des ronces".

Voici une information devenue tristement banale : l’ex-patron du groupe Vivarte est parti avec un petit chèque de 3 millions d’euros l’année dernière, alors même que le groupe annonçait la suppression de 1 600 postes.

Une autre brève, concernant Sanofi : 4 millions d’euros ont été versés au PDG sortant, et autant de millions pour souhaiter la bienvenue – golden hello ! –, au nouveau Directeur Général, Olivier Brandicourt. Et rien, bien entendu, pour les salariés qui créent la richesse de l’entreprise : 5 000 emplois supprimés en 6 ans et aucune augmentation de salaires, malgré la hausse de 5% des bénéfices en 2014.

Alors jeudi 9 avril, en France, des professeurs, secrétaires, retraités, employés de Radio France, de Carrefour, de Sanofi, de La Poste... et des sans-papiers ont battu le pavé pour dire STOP.
Stop à l’austérité, aux fermetures d’entreprises qui font des bénéfices, aux licenciements abusifs, à la précarité, et à la Loi Macron.
Stop aux "golden hello", aux parachutes dorés, et aux évasions fiscales.

Comme disait Sally Mara, "tiens bon la rampe" !

Un reportage d’Anaëlle Verzaux et Gaylord Van Wymeersch.

La rue relève la tête

L’équipe de Là-bas attend vos messages sur le répondeur de "Là-bas si j’y suis" au 01 85 08 37 37.

Reportage : Anaëlle VERZAUX et Gaylord VAN WYMEERSCH
Montage : Grégory SALOMONOVITCH, A.V. et G.vW.
Réalisation : J.C.
Préparation : Jonathan DUONG

(vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page)

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.