Retour à la frontière Mexique/USA (2008)

Glenn is watching you

Le

Glenn a une mission, défendre la civilisation. Il installe des caméras sophistiquées partout sur la frontière. De chez lui, jour et nuit, il surveille les envahisseurs (photo : Daniel MERMET)

« Build that wall ! » hurlait Donald TRUMP pendant sa campagne électorale.« Construisons ce mur ! » scandaient ses électeurs galvanisés croyant à ce « rêve » démentiel : ériger un mur « impénétrable », « grand », « beau », « puissant » entre les États-Unis et le Mexique. Petit détail : ce mur existe déjà, voulu par George W. Bush qui le 26 octobre 2006 a fait promulguer la loi du Secure Fence Act. Petit détail encore : ce mur construit sur 1 200 kilomètres (soit un tiers de la longueur totale de la frontière entre les deux pays), surveillé par 18 000 hommes et 1 800 miradors, n’a jamais dissuadé personne de le franchir. Mais il y a Glenn SPENCER.

Daniel MERMET, avec Antoine CHAO et Giv ANQUETIL, a rencontré en 2008 cet Américain blanc, un Le Pen local se prenant pour John Wayne, qui s’est donné pour mission — pas moins — de protéger « les États-Unis face à cette invasion du sud » et lutter contre ces « 3 000 personnes qui, chaque nuit, envahissent notre pays, venus de pays qui pensent que cette terre leur appartient ». Armé de Kalachnikovs, de drones, d’avions, de caméras haute définition, de bergers allemands, et d’appareils électroniques, il les traque, les repère et les balance aux garde-frontières. Glenn is watching you !

Un reportage de Daniel MERMET, Antoine CHAO et Giv ANQUETIL du 04 avril 2008.

Écouter l'émission

  • 01. C’est ici qu’il faut faire la guerre ? Télécharger

    - MP3 - 10.4 Mo

  • 02. Le gouvernement ne dit pas la vérité Télécharger

    - MP3 - 9.6 Mo

  • 03. Les volontaires virtuels de la frontière Télécharger

    - MP3 - 7.6 Mo

  • 04. Le frère jumeau de Le Pen Télécharger

    - MP3 - 7.6 Mo

  • 05. Sur les traces des clandestins Télécharger

    - MP3 - 10.4 Mo

REPORTAGE : Glenn is watching you (04 avril 2008)

Les différentes séquences du reportage :

01. C’est ici qu’il faut faire la guerre ?
02. Le gouvernement ne dit pas la vérité
03. Les volontaires virtuels de la frontière

04. Le frère jumeau de Le Pen
05. Sur les traces des clandestins

Programmation musicale :
- Los Tigres del Norte : Mis dos patrias
- Bruce SPRINGSTEEN : Plane Wreck At Los Gatos

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

journalistes : Daniel MERMET, Antoine CHAO et Giv ANQUETIL
réalisation : Yann CHOUQUET et Raphaël MOUTERDE

(Vous pouvez podcaster ce reportage en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.)

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le Kaffee Repaire de Berlin reprend ! Mathieu Pouydesseau, ancien membre du Bureau National du Parti socialiste à titre des frondeurs, démissionnaire suite à la loi sur la déchéance de nationalité, nous présentera la nouvelle réforme du travail 2.0 et ses raisons. Le 2 août 2017, le Sénat votait le (...)

    Berlin
    4 Wildenbruchstraße

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.