EXTRAIT LÀ-BAS Hebdo n°44 en accès libre [Radio 15’24]

Faut pas parler pour nous, faut parler avec nous

Le

Fik's Niavo <i>(photo : SERKI)</i>
Nuit debout, nuit débat. On est bien content d’être là. Mais on se trouve trop blanc, trop petit bourgeois rebelle, pas assez mélangé. Les ouvriers, les CGT, les paysans, les immigrés, les sans-papiers ne sont pas sur le selfie. Pas assez. Et les « jeunes des quartiers » non plus (pour ne pas dire NOIR ou ARABE, on dit « jeune des quartiers » ou bien « diversité »).

Et pourquoi ne viennent-ils pas ? Nous voulons leur bien, nous avons beaucoup de choses à leur apprendre. Eh oui, l’incorrigible petite bourgeoisie culturelle ne change pas. En 1968, elle voulait se rapprocher d’un prolétariat imaginaire. Cette fois, c’est la « diversité » qui la « fascine », mais comment la rencontrer, cette « diversité » ?

Par chance, au coin de la place de la République à Paris, Dillah TEIBI rencontre FIK’S NIAVO, rappeur « conscient », rappeur « militant » qui vient des ULIS dans l’Essonne (91). « Faut pas parler pour nous, faut parler avec nous. » FIK’S dit des choses simples.

Un reportage de Dillah TEIBI, extrait de notre LÀ-BAS Hebdo n°44 : UNE SURPRISE DE CONSCIENCE, du 15 avril 2016.

Faut pas parler pour nous, faut parler avec nous

Programmation musicale :
- Fik’s Niavo & Pkaer : Quoi ma gueule
- Fik’s Niavo & Pkaer : Orgueil et préjugés

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

reportage : Dillah TEIBI
réalisation : Jérôme CHELIUS
coordination : Anaëlle VERZAUX
préparation : Jonathan DUONG

(Vous pouvez podcaster ce reportage en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

Les Rendez-vous des Repaires

  • Va-t-on vers la suppression de l’argent liquide à l’horizon de 2022 (c’est-à-dire demain) ? Quels seraient les avantages d’une telle mesure et ses conséquences au quotidien ? En Allemagne, Grande-Bretagne et en Italie, des voix opposées se font entendre. En France, le débat n’est toujours pas (...)

  • Voter a-t-il encore un sens ? Si oui, alors pour qui voter ? Le débat sur les programmes et les idées est étouffé par les affaires et la corruption. Pourtant, ces programmes, ces idées existent bien et nous ne pouvons les ignorer sans perdre de vue les enjeux de cette élection. Qui est qui et qui dit (...)

    Portiragnes

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

  • En présence de Pierre Bitoun, co-auteur de Le sacrifice des paysans, nous tenterons d’expliquer comment le projet productiviste qui s’est déployé au cours des 70 dernières années a entraîné la destruction des sociétés paysannes et des cultures (...)

  • Les compteurs Linky : nous parlerons des différentes initiatives résistantes et des manifestations anti-Linky qui sont de plus en plus nombreuses.

    Limoges

Dernières publis

Une sélection