Un reportage d’Anaëlle VERZAUX

Saint-Étienne-du-Rouvray, contre la division

Le

Il y a les profiteurs d’abîme, il y a ceux qui raccommodent. À Saint-Étienne-du-Rouvray, après les grandes pompes de l’enterrement du vieux prêtre assassiné, quand le beau monde est reparti avec le grand media circus, les habitants se sont retrouvés comme avant, chrétiens, musulmans, mécréants, peu importe car la différence n’est pas là.

C’est ce que voudraient faire croire Monsieur Valls, Madame Le Pen ou Madame Badinter, mais non la différence n’est pas là. Elle est dans une longue histoire sociale, de travail et de luttes communes où Nénette, Michèle, Amar et les autres trouveront le cœur, et la force, et le fil, et les aiguilles, et le temps qu’il faudra.

À la sortie de la cathédrale de Rouen, la foule a applaudi sur le passage du cercueil du Père Hamel, 86 ans, égorgé dans son église. Applaudissements, oui, c’est la société du spectacle. Et puis le monde d’en haut est reparti et on est resté là avec ceux d’en bas, ceux d’ici, musulmans, chrétiens, mécréants peu importe on vous le répète, on est resté là avec ceux de la France de tous les jours, ceux qui, loin des tambours, des trompettes et des caméras, recousent et réparent comme toujours, comme jadis sur les quais on réparait les voiles et les filets pour reprendre la mer. Mais ce sera un peu plus long cette fois-ci.

Un reportage d’Anaëlle VERZAUX réalisé en août 2016 :

reportage : Faut des moments comme ça pour se retrouver (EXTRAIT)

Les différentes séquences du reportage :

01. Sur le parvis de la cathédrale de Rouen

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

reportage : Anaëlle VERZAUX
montage : A.V. et Grégory SALOMONOVITCH
réalisation : Sylvain RICHARD

(Vous pouvez podcaster ce reportage en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.)

Sur notre site

À écouter

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.