NOS VIES VALENT PLUS QUE LEURS PROFITS !

03/ C’est une bataille qui va durer ! Avec les cheminots à la gare Saint-Lazare

Le

Certains cheminots en grève ont rejoint le rassemblement devant le siège du Medef <i>(photo : Jeanne LORRAIN)</i>

Un tiers des cheminots sont en grève ce 09 mars. À Saint-Lazare, les salariés en grève s'apprêtent à rejoindre la manif place de la République <i>(photo : Dillah TEIBI)</i>
« Mercredi noir », « grogne des usagers », comme d’habitude la plupart des médias ont fait leur petit métier. N’empêche, suivie à 35%, la grève des cheminots est un succès.

Prévue de longues date, cette journée d’action rejoint la lutte contre la LOI TRAVAIL. C’est la même guerre faite aux salariés pour des raisons aussi fallacieuses. Même les économistes modérés le proclament : « LA LOI TRAVAIL NE RÉDUIRA PAS LE CHÔMAGE » (Le Monde, 10 mars 2016)

Un reportage de Dillah TEIBI [RADIO 11’25].

C’EST UNE BATAILLE QUI VA DURER !

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37

reportage : Anaëlle VERZAUX
réalisation : Jérôme CHELIUS
montage : Grégory SALOMONOVITCH
préparation : Jonathan DUONG

(Vous pouvez podcaster ce reportage en vous rendant dans la rubrique "Mon compte", en haut à droite de cette page.)

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !