On n’est pas au bout de Le Pen

Le , par L’équipe de Là-bas

Le Front National l’a emporté à Brignolles, le Front National se banalise, le Front National est partout. Mais à quel prix ? à quelles concessions ? Bientôt le FN ne sera plus antisémite, bientôt le FN ne sera plus antipédés, bientôt le FN ne sera même plus xénophobe et raciste. Que vont devenir les anti-racistes ? Que va devenir la petite bourgeoisie intello-médiatique qui a tant fait pour ce Front National ? Tout fout le camp ? Où est le bon vieux temps du "Durafour crématoire", du "détail" sur fond de bruit de bottes, d’anciens d’Algérie et de bonnes vieilles gégènes ? Aujourd’hui, Marine a mis de l’eau dans son vin. Elle parle comme les communistes, Jaurès, Thorez. Marine est devenue le perroquet de Mélenchon. Elle est contre la finance, elle est anticapitaliste, alors que l’on sait que le FN a toujours été du côté des plus riches et que bientôt, avec ses amis Copé et Fillon, le FN rejoindra le camp néolibéral.

Combattre le Front National aujourd’hui, ça se complique. Voilà pourquoi, un an après, nous revenons à Sumène, dans le Gard, où les lignes sociologiques bougent et ont bougé, et bougeront avec un protagoniste important : le FN.

Une nouvelle diffusion d’un reportage de Charlotte Perry.

Et toujours des centaines d’émission à réécouter sur la-bas.org, notamment un entretien avec Dominique Vidal, "Marine Le Pen, altermondialiste ?"

Remerciements à Robert, Gilles, André et à l’association Le Cri du Tigre.

Merci aussi à tous les habitants de Sumène, à Patrick Cabanel ainsi qu’à Sybil Vergnes.

Programmation musicale :
- Radio Pirate, par N.I.C.K
- Transhumance, par N.I.C.K
- T’es qui toi ?, par Odieu

Bibliographie :
- Histoire des Cévennes, de Patrick Cabanel, aux éditions PUF coll. Que sais-je ? (mars 2003)
- Atlas des nouvelles fractures sociales en France - les classes moyennes précarisées et oubliées, de Christophe Guilluy et Christophe Noyé, aux éditions Autrement (mars 2006)
- Fractures françaises, de Christophe Guilluy, Bourin éditeur (octobre 2010)

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous mardi 2 mai pour une nouvelle soirée Café repaire avec le collectif Angers Rassemblement Stop Corruption. Est-il possible d’empêcher les dérives de ceux qui détiennent les rênes du pouvoir ou bien pensez-vous comme le proverbe péruvien « Donnez du pouvoir à un ver de terre, il deviendra un (...)

    Angers

  • Le Repaire limougeaud de Là Bas si j’y suis consacre sa réunion du premier mercredi de chaque mois à un exemple de sociocratie à Limoges : Le collectif de fait "Marceaudacieuse". Les Forgerons de cet atelier d’urbanisme citoyen pour la conversion de la caserne Marceau désaffectée depuis 7 ans (...)

    Limoges

  • Nuit Debout Caen… Nuit de boucan ? Le temps d’une discussion, revenons sur le mouvement Nuit Debout à Caen. Que vous y ayez participé ou non, venez parler de cette expérience difficile à définir et qui n’a peut être pas dit son dernier mot... Précision : les personnes qui seront présentes à cette (...)

    Caen
    36 rue Saint Manvieu

  • Comment le citoyen est-il informé de la vie de sa commune ? La situation est-elle satisfaisante (constat) ? Quelles sont les évolutions ou améliorations à imaginer ? Comment le citoyen peut-il être impliqué/consulté dans les projets communaux et intercommunaux ? Y-a-t-il une limite à la (...)

    Donges
    36 avenue de la Paix

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

Dernières publis

Une sélection :

Christine et Tami Écouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Christine et Tami vont bientôt se fiancer. On ne vous dit pas comment sera la robe de Christine, c’est une surprise. En somme une histoire d’amour normale. Ou presque. Handicapés, oui mais ça c’est dans le regard des autres.

Les pigeons font du vélo. Un reportage de Thibaut CAVAILLÈS Un jour dans la vie d’un livreur à vélo AbonnésÉcouter

Le

Être payé pour faire du vélo dans Paris, cool, non ? Tu bosses quand tu veux, tu gagnes le fric que tu veux, tu livres des repas, tu fais plaisir aux gens, c’est éco-responsable, ça donne du boulot aux jeunes, vraiment cool. Tellement cool que Thibaut a voulu faire le boulot. Vélo, casque, maillot, le voilà parti, avec ce curieux cube sur le dos, cool ! Euh… vraiment ?