Chris Hedges, journaliste dissident

Le , par L’équipe de Là-bas

"Nous vivons à présent dans une nation où les médecins détruisent la santé, où les avocats détruisent la justice, où les universités détruisent le savoir, où les gouvernements détruisent la liberté, où la presse détruit l’information, où la religion détruit la morale, et où nos banques détruisent l’économie."
Chris Hedges

Hollande fait un peu bouboule à côté d’Obama, et puis il est plus petit, pas autant que Sarko, bien sûr, mais quand même, mais tout ça nous dit pas où est passée Valérie et pourquoi Julie n’était pas invitée...

Oui, ça s’appelle l’insignifiance. Bien plus efficace que la censure, bien plus radicale que toutes les campagnes de propagandes, tous les moyens, tous les médias sont mobilisés aujourd’hui pour propager l’insignifiance. Beaucoup de journalistes collaborent à cette intoxication quotidienne. Mais pas tous !

CHRIS HEDGES fut pendant 20 ans reporter de guerre pour le New York Times. Jusqu’à l’Irak. Il a dénoncé cette guerre et il a démissionné. Lâché par le milieu, il est devenu une des grandes figures de la dissidence américaine dans le sillage d’Howard ZINN ou de Noam CHOMSKY.

Il nous raconte l’Amérique des Américains et l’Amérique de ceux qui dénoncent et qui résistent, l’Amérique que François Hollande n’a pas vue.

Entretien : Daniel Mermet (traduction : Giv Anquetil)

Programmation musicale :
- Remix of a nation, par Public Enemy
- Not in our name, par Saul Williams
- Talking about the revolution, par Tracy Chapman

À lire :
- L’Empire de l’illusion : la mort de la culture et le triomphe du spectacle, de Chris HEDGES (2012, chez LUX Éditeur)
- La Mort de l’élite progessiste, de Chris HEDGES (2012, chez LUX Éditeur)
- Jours de destruction jours de révolte, de Chris HEDGES & Joe SACCO (2012, aux éditions FUTUROPOLIS)

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Rendez-vous mardi 2 mai pour une nouvelle soirée Café repaire avec le collectif Angers Rassemblement Stop Corruption. Est-il possible d’empêcher les dérives de ceux qui détiennent les rênes du pouvoir ou bien pensez-vous comme le proverbe péruvien « Donnez du pouvoir à un ver de terre, il deviendra un (...)

    Angers

  • Le Repaire limougeaud de Là Bas si j’y suis consacre sa réunion du premier mercredi de chaque mois à un exemple de sociocratie à Limoges : Le collectif de fait "Marceaudacieuse". Les Forgerons de cet atelier d’urbanisme citoyen pour la conversion de la caserne Marceau désaffectée depuis 7 ans (...)

    Limoges

  • Nuit Debout Caen… Nuit de boucan ? Le temps d’une discussion, revenons sur le mouvement Nuit Debout à Caen. Que vous y ayez participé ou non, venez parler de cette expérience difficile à définir et qui n’a peut être pas dit son dernier mot... Précision : les personnes qui seront présentes à cette (...)

    Caen
    36 rue Saint Manvieu

  • Comment le citoyen est-il informé de la vie de sa commune ? La situation est-elle satisfaisante (constat) ? Quelles sont les évolutions ou améliorations à imaginer ? Comment le citoyen peut-il être impliqué/consulté dans les projets communaux et intercommunaux ? Y-a-t-il une limite à la (...)

    Donges
    36 avenue de la Paix

  • Comme tous les 1er et 3e samedis du mois, nous vous invitons au Lieu-Dit pour débattre autour d’un verre, de 17h à 19h. Le principe est simple : vous venez avec vos idées, vos remarques, vos coups de gueule pour discuter de tout et refaire le monde (...)

    Paris
    6 Rue Sorbier

Dernières publis

Une sélection :

Christine et Tami Écouter

Le , par L’équipe de Là-bas

Christine et Tami vont bientôt se fiancer. On ne vous dit pas comment sera la robe de Christine, c’est une surprise. En somme une histoire d’amour normale. Ou presque. Handicapés, oui mais ça c’est dans le regard des autres.

Un reportage d’Anaëlle Verzaux

Les pigeons font du vélo. Un reportage de Thibaut CAVAILLÈS Un jour dans la vie d’un livreur à vélo AbonnésÉcouter

Le

Être payé pour faire du vélo dans Paris, cool, non ? Tu bosses quand tu veux, tu gagnes le fric que tu veux, tu livres des repas, tu fais plaisir aux gens, c’est éco-responsable, ça donne du boulot aux jeunes, vraiment cool. Tellement cool que Thibaut a voulu faire le boulot. Vélo, casque, maillot, le voilà parti, avec ce curieux cube sur le dos, cool ! Euh… vraiment ?