Premières mesures révolutionnaires

Le , par L’équipe de Là-bas

Goulag, bain de sang, tyrannie ; qui parle révolution a souvent les yeux tristes. Il est vu comme un ringard dangereux ou un rêveur définitif. Du coup on n’en parle plus, sauf pour désigner une nouvelle lessive ou une marque de grille-pain. L’époque est à la résignation, à la soumission, à l’impuissance, au ressentiment et aux petits arrangements avec l’ordre des choses. Les plus engagés se contentent de repeindre la cage en vert pour ceux qui sont à l’intérieur comme pour ceux qui sont à l’extérieur car c’est plus joli. C’est dire si le livre d’ÉRIC HAZAN (et KAMO) est à contretemps. C’est la suite de L’INSURRECTION QUI VIENT du Comité Invisible publié en 2007, vous vous souvenez," TARNAC, la petite épicerie tapie dans l’ombre..."

Cette fois il s’agit d’en finir avec les révolutions ratées !

Daniel Mermet s’entretient avec Éric HAZAN.

(Dessin de Pawell Kuczynski)

Programmation musicale :
- "Il est cinq heures", par Vanessa Hachloum
- "Mao Mao", par Claude Channes (musique du film "La Chinoise", de Jean-Luc Godard)
- "Le grand matin", par Loïc Lantoine
- "J’arrive du monde de demain", par Keny Arkana

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.