Pologne, plombier, miracle et gaz de schiste

Le , par L’équipe de Là-bas

"L’histoire se passe en Pologne c’est-à-dire nulle part". Rayée de la carte, puis ressuscitée, puis à nouveau prise dans les griffes les plus terrifiantes de l’Histoire, la Pologne est enfin libre et réussit enfin. La Pologne ne connaît pas la crise, investissement, croissance, flexibilité, un modèle, ou presque. Sauf pour les deux millions qui ont dû émigrer pour survivre, sauf pour les 14% de chômeurs sans indemnités, sauf pour les retraités, sauf pour les expulsés par la gentrification, sauf pour la majorité des Polonais qui commencent à se lasser de regarder la scintillante vitrine ultralibérale sans jamais pouvoir entrer dans la boutique.

Un reportage à Varsovie d’Antoine Chao et Daniel Mermet.

(Dessin Daniel Mermet)

Merci à Eva Sufin, à Piotr Ciszewski, à Marta et à Piotr Ikonowicz.

Programmation musicale :
- Sorry polsko, par Maria Peszek
- Cztery mile za warszawa, par Orkestra z Chmielnej

Dernière minute :
Piotr Ikonowicz, que vous pouvez entendre dans cette émission, a été arrêté le 30 octobre 2013 pour s’être opposé à des expulsions de logement. Pour le soutenir, vous pouvez lui écrire directement à la prison dans laquelle il est détenu :
Piotr Ikonowicz,
ulica Chłopickiego 71 A
04-275 Warszawa
POLOGNE

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.