Comment ils nous ont volé le football

Le , par L’équipe de Là-bas

(dessin : Stéphane Bouzon, Fakir Éditions)

Corruption, dopage, chauvinisme, machisme, outil des dictateurs, diversion, achat de joueurs, achat de votes, matchs truqués : qui s’intéresse au football ne peut ignorer ces dérives récurrentes. Ce sport reste pourtant l’un des plus populaires au monde, rassemblant dans plus de 17 000 clubs en France deux millions de licenciés et 200 000 bénévoles.

Mais pendant que certains se retrouvaient le dimanche sur le terrain de foot caillouteux de l’association sportive du coin, l’histoire du football a épousé celle du libéralisme, devenant un business dont les enjeux financiers ont aiguisé les appétits des annonceurs, des fonds de pension et des cadres dirigeants de la FIFA. Alors que le Mondial s’ouvre ce soir à São Paulo, nous recevons aujourd’hui François Ruffin, auteur avec Antoine Dumini du livre

« Comment ils nous ont volé le football : la mondialisation racontée par le ballon »

(publié par Fakir Éditions), dans lequel il revient sur l’histoire du football et de son évolution vers un business juteux, et rappelle que ce sport populaire partagé par des millions de passionnés ne doit pas être abandonné aux intérêts de quelques-uns.

Entretien : Daniel Mermet

Programmation musicale :
- Champions du monde, par Zebda
- Faites-nous rêver, par Volo
- Quitte-moi pendant la Coupe du monde, par Gérard Cailleux

À lire :

Comment ils nous ont volé le football : la mondialisation racontée par le ballon

, de François Ruffin et Antoine Dumini (2014, Fakir Éditions)

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !