Said : sociologue de gouttière

Le , par L’équipe de Là-bas

Film, livre, musique, nos antennes sont devenues la vitrine de la culture. Mais quelle culture ? Promotion de produits culturels de consommation ou recherche de signes et d’expressions pour agir sur notre devenir ? En 1999 Pierre BOURDIEU vient rencontrer les habitants du VAL-FOURRÉ. Parmi eux, SAID BAHIJ, qui se dit "sociologue de gouttière". Une scène devenue fameuse dans le film de Pierre Carles sur Bourdieu La sociologie est un sport de combat. Au-delà du film de Pierre Carles, SAID et BOURDIEU se reverront. En 2001, c’est KRISS qui fera le "PORTRAIT SENSIBLE" de SAID. Aujourd’hui nous retrouvons SAID, treize ans plus tard.

Reportage Antoine Chao.

Merci à Said Bahij, à la famille Kherfi et à Salima.

Programmation musicale :
- 78, par Expression Direkt
- Hexagone, de Renaud

À voir :
- La sociologie est un sport de combat, de Pierre Carles (2001, produit par C-P Productions et VF Films)
- Les héritiers du silence, de Said Bahij et Rachid Akiyahou (52 min, 2010, produit par French Connection Films)
- Chronique d’une banlieue ordinaire, un documentaire de Dominique Cabrera (56 min, 1992, produit par Iskra)

À écouter :
Portraits sensibles, une émission de Kriss du 7 février 2001 avec "Said Bahij, artiste indépendant éducateur"

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !