On croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels !

Le , par L’équipe de Là-bas

(illustration : extrait de Putain de guerre, de Jacques Tardi et Jean-Pierre Verney (2008-2009, éditions Casterman)

Alors que commence la commémoration de la première Guerre Mondiale, la phrase d’Anatole France va être utile dans la guerre des tranchées qui s’annonce entre ceux qui déplorent la guerre comme un mal fatal et ceux qui trouvent des causes dans le système capitaliste, en dehors de la volonté et de la conscience des capitalistes eux-mêmes. L’assassinat de Jean Jaurès le 30 juillet 1914 et l’Union Sacrée pour la guerre allaient ruiner le mouvement progressiste. Dans la Grammaire des Civilisations (1963), Fernand Braudel écrit :

"On a le droit d’affirmer que l’Occident, en 1914, AUTANT QU’AU BORD DE LA GUERRE, SE TROUVE AU BORD DU SOCIALISME. Celui-ci est sur le point de se saisir du pouvoir et de fabriquer une Europe moderne (...). En quelques jours, en quelques heures, la guerre aura ruiné ces espoirs."

Explications avec l’historienne Annie LACROIX-RIZ et reportage à Verdun.

Reportage : Antoine Chao

Programmation musicale :
- Le 75, ça c’est à nous, par Luc Barney
- Qui paiera ça ?, par Mansuelle
- Aux morts pour la patrie, par Pierre Dux

À lire :
- Grammaire des civilisations, de Fernand Braudel (1963, publié en 1987 aux éditions Arthaud)
- Industrialisation et sociétés (1880 - 1970). L’Allemagne, d’Annie Lacroix-Riz (1997, éditions Ellipses)
- La Grande Guerre des crayons : les noirs dessins de la propagande en 1914-1918, de Jean-Pierre Auclert (1981, éditions Robert Laffont)
- Putain de guerre, de Jacques Tardi et Jean-Pierre Verney :
Tome 1 : 1914-1915-1916 (2008, éditions Casterman)
Tome 2 : 1917-1918-1919 (2009, éditions Casterman)

À visiter :
- L’ouvrage de la Falouse, à Dugny-sur-Meuse
- Le champ de bataille de Verdun, aujourd’hui recouvert d’une forêt domaniale gérée par l’Office National des Forêts

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

La chronique de Didier Porte Édouard Philippe : la barbe ! AbonnésVoir

Le

Impressionné par les talents de boute-en-train du jeune Premier ministre qu’Emmanuel Macron et Alain Juppé ont donné à la France, Didier Porte se demande si le jovial « Doudou la beubar » est aussi cool qu’il en a l’air. Au vu de son interview sur le plateau d’On n’est pas couché, en décembre 2014, et du film que lui a consacré un ami réalisateur, quelques mois auparavant, Didier se montre plus que dubitatif. Il est même « à un poil de bite » de penser le contraire. Mais il vous faudra visionner sa chronique pour comprendre…

Un reportage de Dillah Teibi et Daniel Mermet, avec Emmanuel Pierrat Zoophilie, trente millions d’amis ? AbonnésÉcouter

Le

Vous voulez pimenter vos soirées érotiques ? Sur Internet, des réseaux de « call-dogs » vous proposent lévriers, bergers allemands, malinois et autres labradors. Pathologie répugnante ou simple préférence sexuelle ? La loi française est plutôt floue. Nous avons mené l’enquête. Accrochez-vous, voici tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur la zoophilie.