Femmes de Tunisie contre patrons français !

Le , par L’équipe de Là-bas

(illustration : carte postale du comité de soutien des syndicalistes de LATelec Fouchana)

Ah, qu’ elle était jolie la révolution tunisienne, vous vous souvenez, il y a juste trois ans, la "Révolution de jasmin" ?
Aujourd’hui, il faut bien le dire, c’était mieux avant. Je parle pour les entreprises françaises. Tranquillité sociale, main d’œuvre habile et docile, et surtout pas chère... Aujourd’hui même les femmes sont syndiquées et exigent des conditions impossibles... si bien qu’on est obligé de partir... Et de revenir, une fois que le syndicat est cassé et que les meneuses sont rejetées...

Voilà ce qui s’est passé chez LATelec, entreprise française en Tunisie. Sauf que les meneuses sont toujours là, soutenues par leurs camarades et leur syndicat.
MONIA, SONIA et les autres, les tunisiennes ne baissent pas les bras...

Reportage en Tunisie : Antoine Chao

Programmation musicale :
- Ya touness, par Nawel Ben Kraiem
- Ma Lkit, par Emel Mathlouthi & Blackjoy</b<

À visiter :
Page Facebook du Comité de Soutien aux Luttes du Peuple Tunisien

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !

Avec Yann Augras, de la CGT, depuis l’usine GM&S Industry Les GM&S mettent le feu dans l’usine Écouter

Le

« Suite aux négociations catastrophiques avec la cellule de crise mise en place par le gouvernement, les salariés on décidé de hausser le ton et de mettre le feu dans l’usine. » C’est le communiqué des 277 salariés de GM&S Industry, sous-traitant de Renault et PSA Peugeot, en lutte depuis six mois, qui avaient menacé de faire sauter leur usine.