Ayn Rand, pasionaria du capitalisme !

Le , par L’équipe de Là-bas

Le capitalisme c’est la vertu ! Le capitalisme est un système juste, il récompense les meilleurs et punit les médiocres ! Le profit a une valeur spirituelle ! Sur terre il y a les entrepreneurs et les parasites, les MAKERS et les TAKERS ! Votre ennemi c’est l’altruisme, à bas la solidarité, VIVE L’ÉGOÏSME !
Un délire ? Un sketch comique ? Non. C’est ce que disait AYN RAND, celle qui - selon une sérieuse étude de la Bibliothèque du Congrès - "a le plus influencé les Américains, après la Bible". Ses livres, vendus à des millions d’exemplaires et portés au cinéma, sont des références majeures outre-Atlantique. AYN RAND, "la Jeanne d’Arc de la libre entreprise", est inconnue en France. Morte en 1982, sa tombe fut fleurie de couronnes mortuaires en forme de dollar.

Un reportage à New York de Giv Anquetil et Daniel Mermet.

Programmation musicale :
American Greed, par Oddissee

À lire :
Haine froide : à quoi pense la droite américaine ?, de Nicole Morgan (2012, éditions du Seuil)

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !