Diplo d’avril

Le , par L’équipe de Là-bas

(vidéo : "soutien" du Figaro à Manuel Valls, assuré par Serge Dassault le 5 septembre 2012 à la foire de Corbeil-Essonnes)

Rendez-vous mensuel avec l’équipe du Monde Diplomatique, autour du numéro d’avril.

Au menu : commentaires sur les élections municipales de dimanche, puis "Travail détaché, travailleurs enchaînés" (Gilles Balbastre), "Plus atlantiste que moi..." (Anne-Cécile Robert), "Quel cap pour la Tunisie ?" (Serge Halimi), "En Algérie, rien ne change... sauf la société" (Jean-Pierre Séréni), et "Repenser la procréation médicalement assistée" (Jacques Testart).

Entretien : Daniel Mermet

Programmation musicale :
- La droite et la gauche, par Didier Super
- Don’t lose your way, par Nada feat. Nawel Ben Kraiem

À lire :
- Faire des enfants demain, de Jacques Testart (2014, éditions du Seuil)
- Le numéro 721 du Monde Diplomatique (avril 2014)

À noter :
Gilles Balbastre prépare deux nouveaux films : Nous avons des armes et Cas d’école. Vous pouvez soutenir la production de ces films en les pré-commandant sur le site “Nous avons des armes”.

Et pour celles et ceux qui en redemandent, voici la version intégrale de l’entretien :

http://soundcloud.com/l-bas-si-jy-suis-1/l-bas-si-jy-suis-diplo-davril

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !